Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie

Ivana Aleric- Photographe documentaire en Croatie

[INTERVIEW DE PHOTOGRAPHES]

Bonjour Ivana !
Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es tu ? Quel est ton parcours ?

Je suis Ivana, j’habite et je travaille à Zagreb en Croatie. Je suis la maman de 2 garçons de 5 et 3 ans et l’épouse d’un garçon un peu plus âgé. Je suis ingénieur en mines par vocation et j’ai un emploi régulier de 8h par jour. Dans mes temps libre, je prends toujours mon appareil photo.
J’ai un appareil photo entre les mains depuis très longtemps. Après la naissance de mon premier garçon, j’ai adoré capturé ses/nos premiers moments. Ce n’était bien sûr rien de professionnel, je comptais sur la chance mais les moments captés étaient prometteurs ! Je pense que c’était juste le début. Ce n’est qu’après la naissance de mon second fils que j’ai acheté mon objectif 35mm et réalisé que je pouvais faire plus, beaucoup plus avec cet outil. J’ai su à ce moment là que photographier les bébés, les enfants et les familles était ce qui me comblait le plus en photographie.
Tout à coup, j’ai eu la vision d’une marque et je suis entrée dans la partie.
Environ 2 ans se sont écoulés depuis que je présente mes compétences artistiques comme « MaMagare ». Même si je me trouve encore au début de ce processus à long terme, si quelqu’un m’avait dit que je serais là où je suis maintenant, je ne l’aurais pas cru une seconde !

Vous pouvez découvrir mon travail sur mon site : http://ma-magare.com/
Instagram www.instagram.com/mamagare_kidzphoto/
Facebook www.facebook.com/mamagare/

Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie

Hi Ivana !
First of all, can you introduce yourself ? In a few words, tell us who you are and how did you get to where you are today

I’m Ivana, living and working in Zagreb, Croatia. I’m a mother of two boys, 5 and 3, and a wife to a bit older boy. I’m a mining engineer by vocation and have regular 8h job. In my spare time I’m picking the camera up.
The camera in my hands is present for a long time. After my first son was born I enjoyed capturing his/our moments. It was of course nothing professional and rather relying on the luck, but the captured moments were promising! I guess that was just the overture. Only after the birth of my second son I’ve purchased my 35mm and realized that I can do much, much more with the tool. I knew then that shooting babies, kids and families is something that fulfills me the most in photography.
All of a sudden, I had a vision of brand and I got into the game.
Around two years have passed since I’m presenting my artistic skills as MaMagare. Even though I find myself still at the beginning of this long term process, if someone would have told me my mind set would be here where it is now, I would not believe it for a second!

You can find my work here: http://ma-magare.com/
Instagram www.instagram.com/mamagare_kidzphoto/
Facebook www.facebook.com/mamagare/
Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie

Comment le documentaire de famille est entré dans ta pratique ? Comment le pratiques tu ?

En fait, c’est la photo documentaire de famille qui est venue à moi. Avoir sa propre famille est quelque chose qui change votre vie à 100%. Il y a la vie d’avant et la vie d’après. Avoir ces petites créatures autour de vous aiguise votre attention et en pleine nuit, vous réalisez que beaucoup de choses sont importantes dans la vie mais il y a une chose qui est certainement encore plus importante.
J’essaie autant que possible de saisir nos moments. Et j’essaie aussi autant que possible de faire sentir à mes clients mon enthousiasme à les photographier.

How did you come to documentary family photography ? How do you practice this form of photography ?

As a matter of fact, documentary family photography came to me. Having your own family is something that changes your life 100%. It is life before and after. Having those little creatures around you sharpen your focus so you realize by night that a lot of things in life are important but one thing is for sure the most important.
I’m trying as much as I can to capture our moments. Also I’m trying as much as I can in making my clients feel my excitement watching themselves captured.

Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie

Est-ce que tu fais également de la photographie lifestyle ?

Choisir un seul style n’a jamais été ma voie. En ce qui concerne beaucoup de choses, comme la musique, la mode, même mon écriture qui s’exprime différemment… 🙂
Je n’aime pas les étiquettes et je n’aime pas m’en tenir à une seule chose. Je n’aime pas les règles strictes et je ne pense pas que les règles strictes soient bonnes en art. Ni dans la vie ! Haha !
Le documentaire est ce que j’aime et fait le plus et qui marche le mieux pour moi mais au final, je ne pense pas que ça doit être exclusif. Du moins dans la phase où je me trouve actuellement. J’écoutais Kirsten (vous savez quelle Kirsten !) l’autre jour expliquer les différentes classifications de photographes de famille et d’après elle, je dirais que je suis plus proche du « photographe documentaire directif » dans le sens où je veux capter la vraie vie et je veux être le plus invisible possible sans interférer mais, en même temps, je veux aussi « préparer » la scène. Être libérée des règles ou des cases strictes me donne la possibilité de mettre l’accent sur ma propre expression artistique, de trouver mon esthétique. J’explore, j’essaie de « briser les règles » à ma façon et de créer une signature dans toutes mes tâches photographiques.
Quand j’ai trouvé ma marque, j’ai aussi trouvé ma devise qui est « révéler l’art de votre quotidien ». Je pense que c’est ce qui décrit le mieux ma façon de faire. 🙂


Do you also work as a lifestyle photographer ?

Picking only one style was never my way. Regarding lot of things, like music, fashion, even my handwriting has several expressions… 😀
I don’t like labeling and I don’t like to stick to one thing. I don’t like strict rules and I don’t think strict rules are good in art. Nor in life! Haha!
Documentary is what I love and do the most and something that works best for me but in the end I don’t think it has to be exclusive. At least for the phase I find myself presently. As I was listening to Kirsten (you know which Kirsten!) the other day speaking of classification of family photographers, according to her, I’d say I’m closest to “photographer directed documentary photography”, meaning I do want to capture the real life and I do want to be as much invisible as possible and not interfere but at the same time I also want to “prepare” the scene. Being liberate of any strict rules or ‘boxes’ gives me the opportunity to emphasize my artistic expression, to find my aesthetics. I’m exploring, I’m trying to “break the rules” my way and create own signature in any photography task that I have in front of me.
When I came up with the brand, I also came up with my motto which says – Revealing the art of your everyday. I think that maybe that describes the best my way of doing it.

Est-ce que tes clients voient la différence entre lifestyle et documentaire ? Dois-tu leur expliquer ? Et si oui, comment expliques-tu ?

Les gens d’ici ne reconnaissent même pas la photographie de famille comme un genre donc aller leur expliquer la différence entre lifestyle et documentaire serait vraiment aller trop loin ! 🙂
En ce qui concerne mon approche, j’explique simplement à mes clients que je resterai un moment avec eux pour prendre des photos d’eux et qu’ils n’ont pas à faire attention à moi ! 😀

Do your clients see the differences between lifestyle and documentary ? Do you have to explain to them ? If so, how do you explain ?

People over here in most of the time don’t even recognize family photography as a genre so going into details of explaining the difference between lifestyle and documentary is way too advanced! ☺
As for my approach, I just explain my clients that I’m here just for a while to take pictures of them and that they shouldn’t pay any attention on me! 😀

Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie

Quel est le contexte (économique) de la photo de famille dans ton pays/ ta région ?

Misérable. 🙂
La photographie de famille n’est pas tellement répandue et donc, dans la plupart des cas, vous ne pouvez pas en vivre. Offrir ses services de photographie n’est pas quelque chose qui soit apprécié et a peu de valeur. Les revenus sont inférieurs à presque partout (!!?!?!) et les frais sont à peu près les mêmes, voir plus élevés !?!? Oui, dans notre petit pays, les choses sont à l’envers !
Néanmoins, je pense que le problème principal est lié au fait que la photo de famille n’est pas une tradition ici, ce n’est pas une part importante de notre culture et de nos coutumes. Nous aimons capter les occasions spéciales comme les baptêmes ou les anniversaires mais photographier votre quotidien n’est pas si ordinaire… 🙂
Mais je crois qu’avec le temps les choses vont changer ! J’y travaille !

In your country, what is the economical context for family photography ?

Miserable. ☺
Family photography is still not familiar that much so in most cases you can’t live out of it. Offering photography services is not something that is highly appreciated nor valued. Incomes are lower than almost everywhere (!!?!?!) and the expenses are pretty much the same, or even higher!?!? Yes, in our little country things work upside down!
Nevertheless I think the main problem lies in the fact that family photography does not have any tradition over here, it’s not that such important part of our culture, of our customs. We like to capture special occasions, like baptism or birthdays, but capturing just your ordinary life is not so ordinary.
But I believe by time things will change! I’m making my efforts!

Est-ce que la photo documentaire de famille est une pratique bien développée dans ton pays ?

Oh ! je pense que j’en ai déjà dit beaucoup dans la réponse précédente ! 🙂
La photo d’enfants et de nouveaux-nés en studio est quelque chose qui attire plus les clients. De telles choses peuvent vraiment être de l’art et être quelque chose de « différent » et spécial donc dans un certain sens, je le comprends tout à fait.
Malheureusement, la photo documentaire de famille n’est pas encore appréciée. Nous avons toujours une longue liste de priorités autre que de capturer les moments « ennuyants » de notre vie quotidienne. Heureusement, je suis là pour changer ça ! 🙂

Is documentary family photography well developed in your country?

Oh! I believe a lot is said in the past answer! ☺
Studio newborn and toddlers’ sessions are something people here are more attracted to. Such things can be truly art and are something “different” and special, so from that point of view I totally understand it.
Unfortunately, documentary family photography is still not that appreciated. We still have a whole list of other priorities rather than capturing our “boring” everyday. Fortunately, I’m here to change it! 😀

Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie


Y a-t-il beaucoup de photographes pratiquant le documentaire de famille autour de toi ? Quels sont tes rapports avec eux ?

Le marché est assez petit donc c’est un petit cercle de personnes; il est inévitable que nous nous connaissions tous. Des personnes similaires s’attirent mutuellement et il y a beaucoup d’amitiés et de bons projets collaboratifs entre eux.


Are there many photographers working as a documentary family photographer ? How do you get along together? Is there like a community or do you each do your own thing?

The market is rather small so basically it’s a small circle of people; it’s inevitable that we all know each other. Similar people attract each other and there are many friendships and good collaborative projects among each other.

Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie

Qu’est ce que tu aimes dans la photographie documentaire de famille ?

Je pourrais en parler pendant des heures mais je ne pourrais sans doute rien dire qui n’a déjà été dit.
Tout d’abord, la photographie documentaire permet de préserver ce qui compte le plus. Le documentaire, c’est vous. Vos moments de tous les jours. Votre côté le plus intime. Vos relations les plus émotives. La partie la plus importante, c’est VOUS. Les souvenirs les plus précieux. Pas de poses, pas d’embellissement, juste comme c’est vraiment, vraiment ! C’est ce dont j’ai envie de me rappeler.
D’autre part, de la même manière que chaque famille est unique, mes séances varient d’une famille à l’autre. Les différences sont presque tangibles. J’aime comme chaque séance a littéralement son PROPRE sens, atmosphère, émotion…
De plus, travailler en conditions « réelles » vous donne énormément d’espace et de liberté pour créer une ambiance différente, des scènes différentes, des émotions différentes, laissant votre créativité suivre le flux. Une heure de documentaire est incomparablement plus riche qu’une heure en studio.

What do you like in documentary family photography ?

I could now talk for hours on this but I probably wouldn’t say anything that hasn’t already been said.
First of all, documentary photography lets you preserve what is most worth. Documentary is you. Your everyday moments. Your most intimate side. Your most emotional relationships. The most important part of YOU. The most valuable memories. No posing, no making it prettier, just like it really, really was! That is what I want to remember!
On the other hand, like every family is unique the same ways my sessions vary from family to family. The differences are almost tangible. I love how literally every session has its OWN sense, vibe, emotion…
Besides that, working in real “conditions” gives you enormous space and freedom of making different moods, different scenes, different emotions, letting your creativity go with the flow. One hour of documentary is incomparably richer than one hour in studio.

 

Ivana Aleric - Photographe documentaire de Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatiefamille en Croatie

Quelle est ton approche personnelle ?A quoi es-tu sensible ?

Quand je parlais de comment tout a commencé, j’ai mentionné que les moments capturés étaient prometteurs. Ce que je voulais dire, c’est que les moments capturés étaient comiques, drôles. J’aime rire et j’apprécie la bonne humeur donc faire naître un sourire ou un rire sur un visage devant mon portfolio est ce qui me guide.
Je me présente comme une photographe d’enfants et de familles donc je veux que mes photos soient enfantines, pleines de couleurs, enjouées. J’aime composer une photo avec un cadrage intéressant et inhabituel. J’utilise des jouets ou n’importe quel objet comme outil. J’aime les imperfections de la vie.
La raison pour laquelle je pense que je suis bonne c’est parce qu’une grande (ou énorme) partie de moi n’a jamais grandi donc je suis essentiellement au même niveau que les enfants. En ce qui concerne les parents, je fais seulement l’adulte responsable en face d’eux. Le résultat de tout ça donne des photos vives et pétillantes. J’aime attraper un regard intense dans les yeux ou un moment plus intime juste avant ou après. Et aussi, je cherche des réflexions et je cherche volontairement des distractions pour que mes photos ne soient pas trop simples et ordinaires. Je suppose que je suis un peu chaotique ? 😉
J’aime ce qui est étrange, tordu, excentrique et j’adore absolument la double exposition (dans l’appareil).

What is your personal approach? What are you sensitive to ?

When I was talking about how it all begun, I’ve mentioned the capture moments were promising. What I really meant was the captured moments were comic, funny. I love to laugh and appreciate good humor so bringing a smile or a laugh on one’s face when viewing my portfolio is something I tend to.
I declare myself as child and family photographer so I want my photographs to be childish, full of color, playful. I like to frame a photo in an interesting or unusual frame. I use toys or any other interesting object as a help tool. I love the imperfections in life.
The reason I think I’m good in this is because one big (or major) part of me never grew up so I’m basically on the same level with kids. As for the parents, I’m just acting like responsible adult in front of them. The result of all this are vivid and wiggly photos. I love to catch decisive look in the eye or most intimate moment in between. Also I’m finding reflections and purposely searching distractions so my photographs are rarely plain and simple. I guess I’m kind a chaotic? 🙂
I love awkward, twisted and quirky and absolutely adore (in camera) double exposure.

As tu déjà rencontré des difficultés lors d’un reportage ou dans l’accueil de tes clients ?

Heureusement, je n’ai pas eu de mauvaises expériences. Pour l’instant, j’ai apprécié chaque famille que j’ai rencontrée, j’ai aimé observer et imaginer leur vie. Ce n’est jamais ennuyeux !

Did you ever have any issues during a session or with the family who was hosting you ?

Luckily I haven’t had any bad experiences. As for now I’ve enjoyed every family that I’ve met, I loved observing and imagining their lives. It’s never boring!

Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie

Qui sont tes influences ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

J’ai écrit en détail à ce sujet sur mon blog donc si ça vous intéresse de me lire et de trouver un peu d’inspiration, vous devriez vraiment aller voir ici : http://ma-magare.com/meet-the-artist/.
Aux fins de cette entrevue, je vais juste citer une chose de mon blog : « Quand je serai grande, je veux être Fer (Juaristi). Il est mon Alpha et mon Omega.
Les photographes iconiques de Magnum comme Martin Paar, David Alan Harvey, Elliot Erwitt, etc … je n’ai pas besoin de les mentionner pas vrai ? 😉

Who are your influences ? What is a source of inspiration for you?

I’ve written in detail about this on my blog, so if you’re interested in reading and getting a bit inspiration, you should definitely go check it out: http://ma-magare.com/meet-the-artist/.
For the purpose of this interview, I’ll just quote from over there – when I grow up, I wanna be like Fer (Juaristi). He is my alpha and omega.
Iconic Magnum photographers like Martin Paar, David Alan Harvey, Elliot Erwitt etc. I don’t have to mention, right? 😉

Ivana Aleric - Photographe documentaire de famille en Croatie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *