les gouttes de pluie pour la photos du dimanche par Sybil Rondeau photographe de famille à Nantes

Un dimanche de décembre 2018 à 11h30

les gouttes de pluie pour la photos du dimanche par Sybil Rondeau photographe de famille à Nantes

© Sybil Rondeau

C’est un dimanche matin pluvieux après une semaine de repos forcé pour cause d’attaque de vilain virus. Alors je ne trouve rien de plus joli à photographier que ces petites gouttes de pluie qui mettent mon monde à l’envers, comme des petites notes de musique sur la partition de la vitre de mon salon.

maryline krynicki couronne noel jb1130
© Maryline Krynicki

Un premier dimanche où l’on commence à se mettre dans l’ambiance en se baladant au Marché de Noël. Mon mari et moi avons assisté à un atelier « couronne de Noël » et, à 11h30, on était en pleine fabrication de cette couronne, pas si simple à faire, mais, très ludique. Et, puis, du coup, on a une belle déco qui donne le ton quand on rentre chez nous. Ça donne envie de se prendre un bon vin chaud et de se coller sur le canapé devant un bon film :)

 

photo du dimanche par Nadine Court photographe de famille à Chambéry

© Nadine Court

J’ai dû faire cette photo avec mon smartphone car mon matériel photo est déjà bien rangé dans mon sac, prêt pour mon départ vers Paris lundi matin. Ce midi, au menu, un couscous végétarien aux légumes d’hiver avec quelques amandes. Première fois qu’on le cuisine avec ces légumes, j’ai bien hâte d’y goûter !

 

©Annie Gozard

Dimanche, autour de 11h30, je suis hyper concentrée, installée à même le parquet. Car oui, depuis toujours, quand un travail me demande une énorme concentration, c’est au niveau du sol que je suis la plus efficace. Bref, je me remets à l’apprentissage de la langue arabe. Récemment, j’ai réalisé avec une amie rencontrée à l’Institut du Monde Arabe que nous nous connaissions depuis 14 ans (hein ? Quooowah ? Déjà ?). Et que nous avions donc commencé à apprendre l’arabe aussi il y a 14 ans … Silence … On devrait être bilingues, non ? Mais le tourbillon de la vie et de tout ce qu’il entraîne nous a détourné de cet objectif. Et 14 ans après, nous reprenons tout depuis le début. Planning tendu mais tenable établi sur les 7 mois à venir, on y croit ! Et pour le moment, j’arrive à me pencher dessus tous les jours. Bon … ok … c’est que le 2ème jour …

© Marine Poron – Ernestine et sa famille

Dimanche 11h30, je range le petit dej’. La veille, pas de mariage pour moi mais nous avons participé en famille à une brocante de jouets dans mon quartier, c’est un peu moins fatiguant qu’un mariage quoi que… Bref, la matinée a été calme et je me suis offert une heure de tranquillité avant d’attaquer le rangement de la maison, les devoirs, le repas etc. A 11h30 ce dimanche, ma pause est finie!

Un documentaire famille… avec du son !

Vous vous rappelez il y a quelques semaines, je vous montrais le reportage d’un accouchement, réalisé avec prise de son ? Et bien dorénavant, je propose le diaporama sonore pour tous mes reportages en famille. L’histoire racontée par les images est vraiment animée par le son. Et quel souvenir de conserver les rires de nos enfants, et nos interactions avec eux ! Voici donc un premier exemple avec cette famille de cinq, lors d’une journée classique de vacances à la maison.

FPJA Round 6 et de belles surprises dans le TOP 100 2018

Les derniers résultats du concours de la Family PhotoJournalist Association viennent de tomber et nous avons à nouveau plusieurs photos primées, dont 7 remportées par Sybil !

L’association vient aussi de dévoiler le top 100 des photographes de documentaire famille en 2018 et on se classe toutes les cinq dans les 30 premiers ! Et, en plus, Annie (9ème), Sybil (2ème !) et Nadine (6ème) se trouvent dans le TOP 10 ! Autant vous dire que nous sommes super fières.


© Annie Gozard


© Annie Gozard


© Annie Gozard


© Marine Poron


© Marine Poron


© Marine Poron


© Marine Poron


© Maryline Krynicki


© Nadine Court


© Nadine Court


© Sybil Rondeau


© Sybil Rondeau


© Sybil Rondeau


© Sybil Rondeau


© Sybil Rondeau


© Sybil Rondeau


© Sybil Rondeau

Arthur à la recherche des fourmis

Attention : cet article est déconseillé aux phobiques des insectes ;-)

L’enfance, c’est aussi la découverte des petites choses qui nous entourent. Arthur, lui, pourrait passer des heures à observer les fourmis !
Mais, ça y est, il l’a trouvée, si, si regardez bien, la petite tâche noire sous son doigt. Et, si vous ne me croyez pas, voici un gros plan de la bête :

J’adore photographier ces instants de concentration intense où un enfant se retrouve dans sa bulle à se raconter des histoires avec ce qu’il trouve autour de lui. Et trouver une fourmi à cet âge-là, c’est tellement extraordinaire ! Je me demande bien à quel moment ça change, c’est tellement dommage de perdre son imagination et d’oublier ce qui nous faisait rêver plus petit. En tout cas, avec Arthur, j’ai pu retrouver ce plaisir-là le temps de quelques photos.

Garder son âme d’enfant en photographiant les enfants et retrouver cette sensation de simplicité et d’émerveillement, ça fait un bien fou !

Cuisiner avec des enfants - DITL - documentaire famille

Faire un gâteau avec 3 enfants en même temps

Cuisiner avec des enfants - DITL - documentaire famille

Quand on a discuté de leur famille, j’étais prévenue : 3 petits d’âge rapproché, ça bouge ! Au lieu de me faire peur, ça m’a donné encore plus envie de photographier leur famille parce que je suis vraiment attirée par les bêtises des enfants, ça me fait tellement rire ! Est-ce parce que mes enfants ont été plutôt sages et je n’ai pas beaucoup de souvenirs de bêtises qu’ils auraient faites ? En tout cas, j’étais impatiente des images que j’allais réaliser de cette petite tribu.

Cependant, le jour du reportage, les enfants ont été « relativement » sages. Mis à part se barbouiller le visage avec les feutres ou créer une oeuvre d’art sur le plancher, ils ont été calmes. J’avais sans doute manifester trop vivement mon plaisir à photographier des scènes chaotiques car juste avant mon départ, les parents ont décidé de se lancer pour la première fois dans la réalisation d’un gâteau avec les enfants… les 3 en même temps !!

Je peux vous dire que le déclencheur de mon boîtier a vraiment chauffé à ce moment là !
Je suis presque étonnée que les photos soient nettes tellement je riais en les prenant…

reportage de baptême jb1130

Un dimanche de novembre 2018 à 11h30

la photo d'un dimanche de novembre par Sybil Rondeau photographe à Nantes

© Sybil Rondeau

Ce dimanche matin, mes bonnes résolutions de ne plus travailler le dimanche se sont envolées ! Trop de projets en cours, trop de retard de la saison passée aussi !

reportage de baptême jb1130
© Maryline Krynicki

Ce dimanche, pour moi, c’est reportage de baptême et à 11h30, en attendant les parents et le futur baptisé, je m’essaie à quelques natures mortes. La lumière qui tapait sur ce mur m’a tout de suite attirée.

dimanche de novembre à 11h30 par Ernestine et sa famille

© Marine Poron

Dimanche, 11h30, je viens de terminer ma séance de vélo elliptique. C’est une de mes bonnes résolution de la rentrée : la reprise d’une activité physique régulière! Difficile de suivre un cours à heure fixe quand on a un emploi du temps qui change tout le temps, du coup, l’an dernier, j’ai investi dans une machine de torture que j’ai placé juste devant mon bureau. Plus d’excuses!

 

© Nadine Court

Les semaines se suivent… et se ressemblent un peu ! Encore un dimanche matin de tricot… Il y a quelques mois, j’ai récupéré des pelotes de laine chez une copine et ce matin, j’ai décidé de faire un peu de récup en utilisant cette laine pour me faire un nouveau bonnet. J’ai donc fouillé, réfléchi aux couleurs et je me suis finalement décidée.

 

@Annie Gozard

Cette semaine, il est arrivé quelque chose d’inédit.

Tout s’est dégradé au fur et à mesure de la semaine. Nous avons refusé de regarder les choses en face et puis il a fallu assumer. Samedi soir, nous ne pouvions plus reculer, la pénurie de fromages était déclarée. S’en est suivie une nuit de cauchemars. Etait-ce possible de tenir jusqu’à mercredi, prochain jour de marché ? Bien sûr que non. Bref, dimanche à 11h30, j’étais au marché de la ville d’à-côté.

Cette mauvaise gestion de stock de fromages est tellement inhabituelle que c’est la première fois que je mets ici une photo-téléphone.

Le chaos organisé

Ce que j’aime chez les familles nombreuses, ce sont les nombreuses possibilités d’organiser le chaos dans mon cadre. Le « chaos », ça veut juste dire qu’il y a plusieurs personnes dans le viseur de mon appareil photo et que le jeu consiste à se positionner et à cliquer quand plusieurs personnes sont bien visibles / lisibles et qu’en plus il se passe un truc.

Dans cette scène, tout le monde s’apprête à sortir, direction le spectacle de danse de fin d’année de Margaux. Je m’assois par terre parce que ce qui m’intéresse dans un premier temps c’est de photographier la relation de Adrien avec son père. Donc je me mets à sa hauteur. Tout autour, ses sœurs se préparent aussi. Romane est assise sur le meuble, elle ne devrait pas trop bouger de là. Donc je l’intègre dans mon cadre. Et j’espère que parmi les 2 autres sœurs, l’une d’entre elle aura la bonne idée de passer dans l’espace restant. Bingo ! Lise passe avec l’énergie qui va bien, un pied sandalé, l’autre pas. Et j’ai même attrapé un papillon au passage.

La prochaine fois, j’expliquerai à quel point j’aime bien aussi les familles pas nombreuses.

Reportage documentaire famille en Normandie

Les familles partagent leur expérience – suite

Après des témoignages de familles photographiées par Marine, Maryline et Sybil, c’est au tour de Nadine de vous présenter le témoignage d’une famille pour qui elle a réalisé un reportage un peu particulier.

Reportage documentaire famille en Normandie

« Nadine est venue trois jours chez nous, en mai dernier, pour un reportage du quotidien. Notre quotidien n’est pas vraiment comme les autres puisque nous vivons avec le handicap de notre fille Eléanore, atteinte du syndrome de Rett.

Je suis photographe et pourtant, c’est toujours un exercice difficile que de passer devant l’objectif. Surtout que, dans le cas de ce reportage, c’était pour trois jours ! Il a fallu qu’on s’adapte aux clics en rafales de Nadine (le mode mitraillette comme dit mon fils !), accepter que nos journées, pas toujours simples avec Eléanore, soient photographiées et vues par quelqu’un d’autre que moi. Malgré mes angoisses, le reportage s’est bien passé et Nadine est restée discrète, sensible et bienveillante.

Nous avons découvert de très jolies photos et d’autres plus difficiles à regarder. Mais c’est aussi ça notre quotidien. Je pense que c’est vraiment important d’avoir ces souvenirs en images. Elles nous permettront de prendre du recul, dans quelques temps, et nous dire que malgré tout, nous avançons et que les choses changent. Et puis c’est nous, à un instant T, et moi qui suis attachée aux souvenirs et au temps qui passe, je sais que ça me fera plaisir de revoir ces photos dans quelques années.

Il faut être prêt à vivre cette expérience du reportage mais ça vaut le coup. »

Reportage documentaire famille en Normandie

Reportage documentaire famille en Normandie

Reportage documentaire famille en Normandie

Reportage documentaire famille en Normandie

Reportage documentaire famille en Normandie

reportage de famille à Paris Ernestine et sa famille

Un dimanche d’octobre à 11h30

photo du dimanche d'octobre 2018 par Sybil Rondeau
© Sybil Rondeau

11h30 : le silence du dimanche et sa temporalité à part… en attendant le repas qui mijote enveloppant l’appartement d’odeurs prometteuses, je m’offre ma pause journalière de méditation. Voilà 6 semaines que je suis un cycle de méditation MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction). C’est intense, mais extrêmement intéressant, et tellement bénéfique déjà !

fete medievale jb1130
© Maryline Krynicki

Pas de boulot pour moi ce week-end ! Ça fait un bien fou de se retrouver en famille ! On en profite pour assister à un festival médiéval tout près de chez nous. On a pu voir des combats de chevaliers très impressionnants (les mecs, ils font pas semblants !). D’être dans cette ambiance peaux de bêtes, repas à l’ancienne, cornes de brume, odeur des feux de bois, c’était hyper dépaysant.

reportage de famille à Paris Ernestine et sa famille

©Ernestine et sa famille

Dimanche à 11h30, je suis en plein reportage de famille. Je suis allongée par terre, un petit train fait le tour du tapis, au dessus de la gare, une tour gigantesque monte de manière vertigineuse et un dinosaure unijambiste s’apprête à manger les voleurs et attaquer la voiture de police… tout une histoire! Mais vous n’en verrez pas plus pour le moment, je garde la primeur pour mes chers clients.

©Nadine Court

Un petit dimanche bien tranquille comme je les aime. Pas de mariage hier, ma saison s’est terminée dimanche dernier. Je devrais être en cuisine, j’ai une lasagne à faire pour ce midi mais là, j’ai juste envie de traîner sur le canapé et continuer mon tricot (un pull pour ma fille). Je me lèverai dans 2 minutes…..

©Annie Gozard

Premier week-end depuis longtemps sans prestations, je ne sais plus comment on fait quand on n’a rien à faire. Ah oui, c’est vrai, voilà la saison du temps libre, du rempotage de ses envies, de ses projets. Je me replonge dans mon fichier excel des rêves et à cette époque de l’année, il devrait y avoir beaucoup plus de cases vertes. Donc ce dimanche à 11h30, je rempote.

Un week-end de printemps à Paris

La famille DH va bientôt quitter Paris et souhaitait faire un petit reportage dans leur maison qu’ils aiment tant. Nichée au cœur d’une impasse verdoyante, caractéristique de l’est parisien, et cachée derrière un grand cerisier, ce petit nid douillet méritait d’être photographié. Avec ses habitants, bien sûr. C’est pour ça que je suis venue partager une demi-journée de vie de famille, un samedi de printemps, pour fixer le souvenir de cet endroit charmant, qui a abrité une partie de leur vie.

Rangement de chambre, cueillette de cerises, jeux en famille, sport et déjeuner en fille sont au programme de ce reportage documentaire de famille.