Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

Joshua D’hont – Photographe documentaire en Belgique

[INTERVIEW DE PHOTOGRAPHES]

Bonjour Joshua !
Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es tu ? Quel est ton parcours ?

Hey ! Je m’appelle Joshua, je suis d’Anvers en Belgique. J’ai 36 ans et je suis photographe depuis 9 ans. J’ai toujours voulu être écrivaine mais finalement, c’est avec mon appareil photo que je raconte des histoires. J’ai commencé par le mariage et le portrait et j’ai toujours eu un style plutôt réaliste, une approche spontanée mais ce n’est qu’après avoir fait 2 workshops en 2013, un avec Jeff Ascough et un avec Samo Rovan, que j’ai compris que la photographie documentaire était ce qui faisait battre mon cœur plus fort. Il y a 3 ans, j’ai commencé à photographier plus de familles et d’enfants afin de me libérer des attentes qui viennent avec la photo de mariage. J’ai tellement aimé ça que je limite maintenant le nombre de mariages par année pour photographier plus de familles et d’entreprises en lifestyle.
Vous pouvez découvrir mon travail sur mon site : www.joshuadhondt.be
Instagram www.instagram.com/joshua_dhondt_photography
Facebook www.facebook.com/joshuadhondtphotography

Hi Joshua !
First of all, can you introduce yourself ? In a few words, tell us who you are and how did you get to where you are today

Hey! I am Joshua, from Antwerp, Belgium. I’m 36 and a photographer since 9 years. I always wanted to be a writer but ended up telling stories with my camera. I started shooting weddings and portraits and have always had a pretty realistic style/ spontaneous way of working, but it was only after two workshops in 2013, one with Jeff Ascough and one of Samo Rovan that I knew documentary photography was what made my heart beat faster. 3 years ago, I started shooting more families and children, to free myself from the expectations that come with wedding photography. I like it so much I am now accepting a limiting amount of weddings each year and shoot more families and corporate lifestyle.
You can find my work here: www.joshuadhondt.be
Instagram www.instagram.com/joshua_dhondt_photography
Facebook www.facebook.com/joshuadhondtphotography

Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

Comment le documentaire de famille est entré dans ta pratique ? Comment le pratiques tu ?

Dès le départ, j’ai photographié beaucoup de familles (c’est un bon moyen de construire un réseau quand on débute) et j’ai expérimenté différents styles dont la photo studio. J’ai rapidement compris que je me sentais BEAUCOUP plus à l’aise en photographiant des enfants dans leur environnement naturel, dans leurs activités habituelles. Je suis une observatrice, pas un instructeur, j’aime laisser vivre les situations et les intéractions devant l’objectif. Les moments de folie et de crise me rendent heureuse :-)!

How did you come to documentary family photography ? How do you practice this form of photography ?

I have shot many families from the start (a great way to build a netwerk as a starting photographer), and have experimented with different styles and studio photography as well. I realised early on that I felt a LOT more comfortable photographing children in their natural environment, doing their usual stuff. I am an observer, not an instructor, I like to let situations and interactions unfold in front of the camera. Crazy and moody situations make me happy!

Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

Est-ce que tu fais également de la photographie lifestyle ?

Je mets en scène des images “style documentaire” pour des entreprises comme des architectes, des dessinateurs d’intérieur, des marques de vêtements, des écoles, etc. et je photographie plutôt en mode lifestyle pour les événements.
Do you also work as a lifestyle photographer ?

I stage ‘documentary style’ images for corporate clients like architects, interior designers, clothing brands, schools etc, and shoot more lifestyle oriented images for events.

Est-ce que tes clients voient la différence entre lifestyle et documentaire ? Dois-tu leur expliquer ? Et si oui, comment expliques-tu ?

Ils voient la différence. Néanmoins, j’aime éduquer et informer mes clients autant que possible en avance. Chaque proposition tarifaire est accompagnée par diverses images d’exemples afin de répondre à leurs attentes.

Do your clients see the differences between lifestyle and documentary ? Do you have to explain to them ? If so, how do you explain ?

They see the difference, however I like to educate and inform my clients as much as possible in advance. Every price offer is accompanied by a variation of examples to manage expectations.

Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

Quel est le contexte (économique) de la photo de famille dans ton pays/ ta région ?

Le marché est bon mais ouvert à amélioration. La plupart de mes clients accordent beaucoup de valeur à la photographie et font une séance tous les ans ou tous les 2 ans. J’ai l’impression qu’on offre aussi plus souvent les séances photos comme cadeau et je crois que cela fait partie d’une tendance générale où on cherche plus de bonheur et de sens dans la vie.

In your country, what is the economical context for family photography ?

The market is good, but open to improvement. Most of my clients value photography a lot, and have a session every year, or every 2 years. I feel there are more people gifting valuable photo sessions these days, I like to believe it is part of the trend to search for more meaning and meaningful moments/ memories.

Est-ce que la photo documentaire de famille est une pratique bien développée dans ton pays ?

J’ai été dans les premiers à photographier des reportages “Day in the life » en Belgique et, quand j’ai commencé, le concept était peu connu. Plusieurs photographes semblent s’y intéresser depuis l’année dernière ce qui fait que ça commence à être connu et plus répandu.

Is documentary family photography well developed in your country?

I was one of the first to shoot a lot of Day in the life sessions in Belgium, and when I started, the concept was little known. It seems to be catching on with a lot of photographers quite well since last year, so it is becoming more popular and known.

Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

Comment tes anciens clients ont il reçu cette nouvelle approche (si nouvelle approche) ?

Je fais ça depuis plus de 3 ans mais le début a été plutôt lent. Les clients étaient frileux (« un photographe à la maison pour toute une jorunée ?? » mais une fois qu’ils voient en images à quoi ressemble une journée ordinaire quand elle est documentée par un photographe, ils aiment vraiment ça. Et j’ai maintenant l’impression que mes clients aiment aussi avoir une approche documentaire sur des durées plus courtes.

If documentary is new for you, how did your clients received it ?

I have been doing it for over three years now, but the start was slow. Clients were slightly preoccupapied (‘having a photographer over all day??’), but once they saw the images of what every day life can look like documented by a photographer…they loved it. I feel clients also like a more documentary approach in short photo sessions now.

Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique


Y a-t-il beaucoup de photographes pratiquant le documentaire de famille autour de toi ? Quels sont tes rapports avec eux ?

Oui. La photographie documentaire de famille est en vogue maintenant. D’après mon expérience, la communauté est plus forte pour les mariages, après tout, on ne peut photographier qu’un mariage par jour. Je ne ressens pas le même sens de la communauté chez les photographes de famille locaux. Mais ça ne me dérange pas, j’aime bien suivre ma propre voie.


Are there many photographers working as a documentary family photographer ? How do you get along together? Is there like a community or do you each do your own thing?

Yes. Documentary family photography is trending now. In my experience there is a stronger community when it comes to weddings, after all, you can only shoot one wedding on one date. I don’t feel the sense of community is as strong for family photographers, locally. Which does not bother me, I like to pursue my own vision.

Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

Qu’est ce que tu aimes dans la photographie documentaire de famille ?

J’aime le fait que ce soit plein de sens, à tous les niveaux. C’est merveilleux de passer du temps avec des familles différentes dans des pays différents. D’apprendre les différentes traditions. D’apprendre différents trucs et astuces pour gérer les situations difficiles. De passer du temps de qualité avec des petits êtres humains en devenir. Et le plus important, à une époque où le monde semble bien déprimant… passer une journée avec une famille me redonne espoir. Cela démontre combien les parents, peu importe leur situation ou conviction et style d’éducation, donnent toujours le meilleur d’eux-mêmes pour le bien être de leurs enfants. Photographier des documentaires de famille me rend heureuse.

What do you like in documentary family photography ?

I like that it is meaningful, on whatever small scale. It is wonderful to spend time with different families in different countries To learn about different traditions. To pick up various tips and tricks of how to handle a difficult situation. To spend quality time with little human beings. And most important, in an age where the world seems to be a depressing place…spending a day with a family gives me hope. It shows how parents, in whatever situation, with whatever conviction and parenting style, always give the very best of themselves for the good of their children. Shooting documentary family photography makes me happy.

Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

Quelle est ton approche personnelle ?A quoi es-tu sensible ?

Je suis très calme, présente et la plupart du temps très proche. J’aime les images sombres d’ambiance tout comme j’aime les moments de folies et les différentes couches qui s’assemblent pour former un moment, une image.

What is your personal approach? What are you sensitive to ?

I am super calm and present, and often close. I love dark and moody images as well as a lot of crazy ‘shit’ and layers coming together in one moment, one image.

As tu déjà rencontré des difficultés lors d’un reportage ou dans l’accueil de tes clients ?

Pas encore (je croise les doigts). Les gens ont vu plusieurs reportages avant de me réserver donc ils savent à quoi s’attendre ou que le reportage peut devenir assez intense. J’explique aussi que je n’interviens jamais quoi qu’il arrive, sauf si la vie ou la santé des enfants est en danger. Ce qui est plus difficile c’est que lorsqu’un parent vit un moment difficile… faire des photos peut être considéré comme un « renforcement positif » pour le mauvais comportement de l’enfant, ce qui me met dans une position délicate.

Did you ever have any issues during a session or with the family who was hosting you ?

Not so far (fingers crossed) People have seen several sessions before they book me, so they know what to expect, or that the session can get crazy. I also explain that I am not intervening with anything that happens, unless the child’s life or health are in danger. What is hard sometimes is that during a difficult parenting moment…making photos can be considered ‘positive reinforcement for the child’s behaviour, which puts me in a difficult spot.
Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

Y a-t-il un moment que tu préfères lors d’un reportage ? As-tu une anecdote de reportage?

Je n’ai pas de moment préféré. Chaque reportage est différent et j’essaie de toutes mes forces d’y aller sans aucune attente.

Which is your favorite moment in a DITL session ? Any particular story that happened during a session you’d like to share?

I don’t have favourite moments. Every session is different and I try very hard to go into every single one of them without expectations.

Qui sont tes influences ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Kirsten Lewis a été une de mes mentors et est une merveilleuse photographe, enseignante et amie. Ses compétences pédagogiques et son travail acharné sont une source d’inspiration.

Sally Mann était ma photographe favorite depuis ma scolarité, j’aime aussi beaucoup les images étranges d’Eve Arnold, les compositions exceptionnelles et le storytelling de Samo Rovan, la complexité d’Alex Webb et finalement, mon ‘héros’ de la photo de famille : Anna Kuperberg

Who are your influences ? What is a source of inspiration for you?

Kirsten Lewis was one of my mentors and is a wonderful photographer, teacher and friend. Her teaching skills and hard work are an inspiration.

Sally Mann has been my favourite photographer since school, I also love the weird and moody images from Eve Arnold, the crazy compositions and storytelling from Samo Rovan, the complexity of Alex Webb, and then my personal family photo hero: Anna Kuperberg

Photo de Joshua D'hondt - photographe documentaire en Belgique

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *