Gerhard Nel – Photographe documentaire aux Pays Bas.

[INTERVIEW DE PHOTOGRAPHES]

Bonjour Gerhard !
Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es tu ? Quel est ton parcours ?

Vous pouvez découvrir mon travail sur mon site : SITE
Instagram INSTAGRAM
Facebook FACEBOOK

Hi Gerhard !
First of all, can you introduce yourself ? In a few words, tell us who you are and how did you get to where you are todayVous pouvez découvrir mon

travail sur mon site : SITE
Instagram INSTAGRAM
Facebook FACEBOOK

 

Comment le documentaire de famille est entré dans ta pratique ? Comment le pratiques tu ?

J’ai toujours pris plaisir à photographier ma propre famille. Puis j’ai commencé à le faire professionnellement en plus des mariages. Mais c’est seulement très récemment que je me libère vraiment du temps pour photographier les vies de famille.

Mon approche est le style documentaire. La réalité de la vie de famille et la pureté de cet amour là demande vraiment ce type d’approche puriste. Alors qu’en mariage j’ai parfois l’habitude de demander aux couples de faire ci ou ça et influencer la scène, en famille je n’ose pas car la façon la plus pure de les photographier est de les laisser vivre individuellement ou en groupe.

How did you come to documentary family photography ? How do you practice this form of photography ?

It was always fun photographing my own family and then I did it next to the weddings. Only recently I deliberately started creating time and possibilities to capture families and family life. 

My approach in family photography is documentary style. The reality of family life and the purity of love ask for a pure approach. In weddings I sometimes had the custom of asking wedding couples to do this or do that and influence the scene but in family photography I do not dare because the purest way for me is the way the family do life individually  or corporately.  

 

Est-ce que tu fais également de la photographie lifestyle ?

Non.


Do you also work as a lifestyle photographer ?

No.

Est-ce que tes clients voient la différence entre lifestyle et documentaire ? Dois-tu leur expliquer ? Et si oui, comment expliques-tu ?

Je n’en suis pas si sûr. Très souvent je dois expliquer aux familles, aux parents et à mes anciens couples de mariés que le documentaire de famille est une approche complètement différente d’un mariage.

Do your clients see the differences between lifestyle and documentary ? Do you have to explain to them ? If so, how do you explain ?

Not so sure. Very often I have to explain to families, parents and previous wedding couples that a documentary family shoot a totally different approach is than a wedding.

Quel est le contexte (économique) de la photo de famille dans ton pays/ ta région ?

La photo de famille aux Pays Bas est à ses balbutiements et les néerlandais doivent s’y habituer. Comme c’est nouveau, les gens ne sont pas prêt à payer pour cela facilement. Le fait que ce que nous photographons n’a rien d’exceptionnel est aussi quelque chose de difficile à saisir pour eux. Il est compliqué de leur faire comprendre la valeur du temps que nous allons passer, de notre expertise, de notre expérience, quand eux même peuvent faire des photos avec leur smartphone.

In your country, what is the economical context for family photography ?

Family photography is in it’s baby shoes and the Dutch has to get use to it. So if it is new it is always something that people are not willing to pay for easily. The fact that it is something normal that we are capturing makes it also a huge challenge for people to grasp. A family member can also capture shot with his or her smart phone of the family and that makes it hard to understand what the value is of our time and expertise, and not to forget our experience. 

Est-ce que la photo documentaire de famille est une pratique bien développée dans ton pays ?

Non, comme je disais elle est à ses balbutiements. Et elle aurait besoin d’être mise en avant beaucoup plus. Ce n’est que lorsque les parents voient des perles artistiques qu’ils commencent à y penser. Quand ils voient des images de DFA ou de la FPJA, ils réalisent alors que c’est un art. En voyant ces images de familles à l’international, ils commencent à réaliser la valeur et la profondeur de leur propre famille, et l’influence que la vie de famille peut avoir sur une culture et vice versa. La communauté des photographes néerlandais travaille dur pour developper cet art et le mettre en avant aux yeux du public, mais ça prends du temps.

Nous avons vécu la même chose avec la photographie de mariage. Il a fallu au moins 10 ans pour que les photographes de mariage néerlandais arrivent à ce changement de qualité et au niveau des standards internationaux. Aujourd’hui, les couples hésitent moins à payer plus cher leur photographe de mariage. Néanmoins, les néerlandais ne dépensent pas facilement de l’argent. Alors c’est un challenge de faire un travail si beau qu’ils ne pourront le refuser !

Is documentary family photography well developed in your country?

No, like I said it is in it’s baby shoes. It needs a lot more exposure. It is only when parents see artistic pearls that they start thinking about it. When they see images from the DFA or the FPJA that they realise that it is an art. By seeing the international images of families they start realising the value and depth of their own family and the influence that family life has on a culture and vice versa. The Dutch family photographers are working hard to develop and grow and bring this beautiful art form under the attention of the public but it needs time. 

We saw the same with wedding photography, it took roughly 10 years for the Dutch wedding photographers to undergo a quality change and compete with international standards. Now. wedding couples are not so hesitant to pay more for wedding photographers. The Dutch does not easily spend money and that will also be the case when it gets to family photography. So, the challenge is to make such beautiful work that they can’t refuse it.

Comment tes anciens clients ont il reçu cette nouvelle approche (si nouvelle approche) ?

L’approche que j’aime en mariage est aussi documentaire /photo-journalistique, donc les gens qui me choisissent le savent pour la plupart.

If documentary is new for you, how did your clients received it ?

The wedding approach that I like is also documentary/photojournalistic so the people who choose for me know that that is my approach for the bigger part/ 


Y a-t-il beaucoup de photographes pratiquant le documentaire de famille autour de toi ? Quels sont tes rapports avec eux ?

Leur nombre augmentent ! Et je pense qu’il va exploser dans les années à venir car la photographie documentaire de famille va gagner en popularité et être de plus en plus publiée dans la société via les réseaux sociaux et la presse.


Are there many photographers working as a documentary family photographer ? How do you get along together? Is there like a community or do you each do your own thing?

The number is growing. There are quite a number doing it and my estimation is that it will explode in the coming years as documentary family photography will gain ground and popularity and being published in society other via the social media streams or the printing press. 

 

Qu’est ce que tu aimes dans la photographie documentaire de famille ?

La pureté et l’amour. Pour moi c’est bien plus que juste créer des images pour le souvenir et un héritage pour les années à venir. La vie de famille est sacrée et je crois en sa création par Dieu. La profondeur de l’amour et les liens qui unissent les membres d’une famille sont si forts que je considère comme un honneur d’avoir le privilège d’entrer dans l’intimité d’une famille et de capturer en images leur façon de vivre. La photo de famille est à l’opposée de la photo de mariage. Dans les deux cas, vous pouvez capter la beauté et l’essence d’une façon honnête et vrai. Mais la grande différence, c’est que lors d’un mariage, tout le monde est joliment habillé pour l’occasion et les mariés recherchent souvent la perfection (qu’ils ne trouveront pas sur terre – si vous avez assisté à un mariage déjà, vous le savez). La vie de famille est justement la parfaite incarnation de l’imperfection et j’aime ça ! La vie comme elle est, avec au milieu la beauté de l’acceptation et de l’amour. La fragilité de la vie de famille est la plus belle chose au monde. Nous sommes vraiment privilégiés de pouvoir photographier cela.

What do you like in documentary family photography ?

The purity and love. For me it is more than just creating images as a form of remembrance and an heritage for many years to come.  Family life is sacred and I believe it was instituted by God. The depth of love and the bonds that bind family members are so strong that I consider it an honour having the privilege entering into the privacy of a family and capturing the way they live life. Family photography is on the total opposite side from where wedding photography is. You can capture the beauty and essence in a truthful way and the reality of both. A big difference though is that at weddings many people dress up for the occasion and wedding couples often strive for perfection (which you won’t find on earth and if you’ve been to weddings you will know that). Family life however is the perfect imperfection and I like that. The beauty of accepting and loving in the midst of just how things are. The vulnerability in family life is one of the most beautiful things you will see on earth. We are privileged enough to capture that.  

Quelle est ton approche personnelle ? A quoi es-tu sensible ?

Tout ! J’aime l’amour, les câlins et le fait d’être soudé tous ensemble mais j’aime aussi le côté discipline des parents. Les enfants pas sages attirent mon attention et plus la famille est vrai, mieux je shoote ! Si la famille est tout amour, tout va bien et tout le monde se comporte à merveille alors il me manque tout un côté de leur vie. L’équilibre dans une famille c’est beau ! J’aime aussi quand je suis surpris par une coutume que je n’avais jamais vue avant. Par exemple, transformer les fenêtres du salon en un gigantesque tableau à dessin sur lequel les enfants sont libres d’être créatifs, permettant aux gens dans la rue d’apercevoir leur art.

What is your personal approach? What are you sensitive to ?

Basically to all aspects. I love the loving and caressing cuddles and being knit together but I also like the disciplining of parents. Naughty children attracts my attentions and the more real the family is the better I shoot. If it is just all loving and everything is well and everybody behaves well then I miss the other side. Balance in families is beautiful. I also like it when I am surprised with a new custom that I haven’t seen somewhere else. Like changing the living room window into a gigantic drawing board where the children have the freedom to be creative and people from the street are allowed to witness their art.

As tu déjà rencontré des difficultés lors d’un reportage ou dans l’accueil de tes clients ?

Pas encore. ;)

Did you ever have any issues during a session or with the family who was hosting you ?

Not yet. ;)

Y a-t-il un moment que tu préfères lors d’un reportage ? As-tu une anecdote de reportage?

Dans une famille avec 3 garçons, tous les soirs avant de se coucher ils faisaient de la lutte avec leur père sur le lit parental pendant 15 minutes. On entend souvent que les pères doivent jouer à la bagarre avec leurs fils mais ceux là en avaient fait une habitude journalière.

Dans une autre famille, une petite fille jouait avec le jouet de son grand frère. Il l’a bousculée et a récupéré son jouet, lui faisant mal et elle s’est mise à pleurer. Les parents sont alors arrivés, ont grondé le petit garçon et lui ont demandé de partager le jouet. Il était vraiment frustré et en colère. Alors la mère a pris un coussin et lui a demandé de taper de toute ses forces dedans. Au bout de deux coups, la colère s’était envolée. La mère a commencé une bataille de coussins avec lui et finalement avec toute la famille, y compris le père qui se cachait derrière un gros ours en peluche comme s’il était l’ours ! Les leçons ont été retenues, et toute la famille a passé un bon moment après cet incident. J’ai vraiment trouvé ça très créatif comme façon de gérer la situation.

Which is your favorite moment in a DITL session ? Any particular story that happened during a session you’d like to share?

One family where I photographed there were 3 boys and they wrestle every evening before bedtime with their father on the parent’s bed for 15 minutes. So often we hear that fathers should wrestle with their boys but here was a family where they did it on a regular basis. 

The other was a family where the sister played with a toy that belonged to her brother. He ran to her and jumped unto her and got ahold of his toy. She got hurt and cried. So the parents both arrived at the scene and corrected the brother for doing it and taught him to share. After which he was very frustrated and angry. So the mother grabbed a pillow and asked him to hit hard in the pillow and he had done it twice and his anger was dealt with. After which the mother started a pillow fight with the son and the whole family including the family bear behind which dad was hiding and fighting pretending to be the bear (a huge teddy bear)  and the lessons were learned and the family had fun after something serious happened. I found this to be a very creative way of dealing with the situation.

Qui sont tes influences ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

L’AMOUR est la plus grande influence et motivation pour moi. Au sein de ma propre famille, j’apprends comment l’amour fonctionne et ce qu’il apporte. Dieu et la façon dont je pense qu’il nous aime comme un Père me rappelle en permanence l’amour familial. Et bien sur, d’autres photographes comme Sybil, Julie Ambos, Sally Mann, Kirsten Lewis, et beaucoup d’autres.

Who are your influences ? What is a source of inspiration for you?

LOVE is the greatest influence and motivator for me. In my own family I am learning how love works and what it does. God and the way I believe He loves us as a Father constantly reminds me of family love. …and of course other photographers like Sybil, Julie Ambos, Sally Mann, Kirsten Lewis, and many more. 

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *