photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau

Photos de famille à Carquefou

Voici une matinée mouvementée en compagnie de ces deux frères. Un dimanche matin comme un autre, on se réveille doucement, on joue, on travaille aussi un peu les devoirs, et puis, on se fait un film avec papa dans le lit…

 

photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau photo reportage de famille à nantes par Sybil Rondeau

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Se retrouver avec toute la famille

Voilà, la rentrée est là et déjà, on pense aux prochaines vacances et notamment, les vacances de Noël où l’on peut se retrouver en famille avec les oncles, les tantes, les grand-parents pour partager de merveilleux moments. Cette famille m’a ouvert les portes de chez eux et a vécu de supers instants avec toute leur famille autour du sapin et de balade en forêt. Le Père Noël est passé, c’est parti, on ouvre les cadeaux !

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

noël en famille à chevreuse

photographe de famille paris ducmentaire reportage de famille à paris

Un dimanche d’août à 11h30

photo du dimanche d'aout par sybil rondeau photographe de famille à nantes
© Sybil Rondeau

Un dimanche en mode zombie, retour de mariage oblige avec une petite nuit de sommeil et pas un seul muscle épargné. 11h30, je viens d’arriver chez moi. Je ne travaillerai pas aujourd’hui pour une fois ! Je laisse mes chaussures du mariage dans un sale état et je les troque contre mes sandalettes pour une journée de détente au bord de l’eau… enfin !

dimanche d'août
© Annie Gozard

Ce dimanche, je reviens d’un mariage à Bretagne. J’ai bien traîné ce matin alors à 11h30, il est beaucoup trop tôt pour s’arrêter faire une photo sur une aire d’autoroute. C’est dommage parce que j’adore les aires d’autoroutes, autant que les halls de gares et d’aéroport. J’aime imaginer la vie de ceux qui y passent. Où vont-ils ? Sont-ils encore loin de leur destination ? Que font-ils dans la vie ? De quoi parlent-ils ? Encore plusieurs dizaines de minutes avant de chercher toutes les réponses à ces questions, j’espère que mon aire d’autoroute sera inspirante !

photographe de famille paris ducmentaire reportage de famille à paris
© Ernestine et sa famille

Dimanche 27 août, c’est pour moi le dernier jour de vacances dans la maison familiale. Après un mois « presque » off en famille, il est temps de rentrer et de reprendre mariages et documentaires de famille. A 11h30, je traîne à la table du petit déjeuner car rien ne presse pour commencer la journée. Je prends mon appareil et commence à chercher un angle intéressant ou un sujet pour ma photo du dimanche quand je vois mon fils descendre l’escalier de la terrasse. J’adore cet escalier blanc sur mur blanc, très graphique. Je tiens ma photo du dimanche…


© Nadine Court

Encore un dimanche hyper glamour pour moi ! J’ai eu un été assez cool côté mariage (aucun mai-juin et un seul en juillet) mais là c’est parti, j’enchaîne 5 mariages d’affilée. Ce dimanche, j’ai donc alterné transfert des photos du mariage de la veille sur mon ordinateur tout en cuisinant des biscuits aux pépites de chocolat, des petits beurre et différentes autres choses pour la maison.

Retour de mariage en Bretagne
© Maryline Krynicki

A 11h30, ce dimanche, je quitte l’hôtel après un très beau mariage en Bretagne (vous l’aurez sûrement deviné vu la photo) et je prends la route pour 7 longues heures pendant lesquelles je me remémore la journée de folie de la veille et je pense à ma famille que j’ai très très hâte de retrouver.

Sur les réseaux sociaux, nous vous invitons, chaque mois, à faire votre photo du dimanche 11h30. Le principe : faîtes une photo de ce que vous voulez, ce qui vous entoure, ce qui vous inspire… Ensuite, postez-là sur instagram avec #jb1130 avant dimanche à minuit. Tout le monde peut participer, le sujet est libre.

Merci beaucoup de vos participations. Voici vos images :

© Anne-Lise Photo

Comeback home

© Caroline

Ce matin c’est visionnage de photos

© Laurence Flavien

© Violaine Rambeau

Un dimanche matin à 11h30 !! On profite encore un peu de dehors avant qu’il fasse trop chaud !!

Notez, dès maintenant, la date du prochain dimanche

dimanche 24 septembre

Partie de rigolade avec les enfants sur le canapé

G & A – une journée de leur vie – partie 2

Pour ma précédente publication de reportage, je vous ai présenté le jour 1 de mon très agréable passage dans la famille de G & A. C’est donc le jour 2 que je vous présente ici : petit déjeuner, habillage, jeux divers, sortie à l’épicerie, défoulement au parc et repas de midi avant mon départ. Une journée bien sportive avec cette petite tribu ! 🙂

Réveil du matin - reportage du quotidien

Réveil du matin - reportage du quotidien

Réveil du matin - reportage du quotidien

Réveil du matin - reportage du quotidien

Réveil du matin - reportage du quotidien

Réveil du matin - reportage du quotidien

Réveil du matin - reportage du quotidien

Réveil du matin - reportage du quotidien

Biberon au lit - reportage du quotidien

Biberon au lit - reportage du quotidien

fratrie qui danse - reportage du quotidien

fratrie qui danse - reportage du quotidien

En voiture - reportage du quotidien

Faire les courses en famille - reportage du quotidien

Faire les courses en famille - reportage du quotidien

Faire les courses en famille - reportage du quotidien

Faire les courses en famille - reportage du quotidien

Au parc avec les enfants - reportage du quotidien

Au parc avec les enfants - reportage du quotidien

Au parc avec les enfants - reportage du quotidien

Au parc avec les enfants - reportage du quotidien

Repas en famille - reportage du quotidien

Repas en famille - reportage du quotidien

Repas en famille - reportage du quotidien

Repas en famille - reportage du quotidien

Repas en famille - reportage du quotidien

Partie de rigolade avec les enfants sur le canapé

Atelier cuisine avec les enfants

Atelier cuisine avec les enfants

les photos de famille en vacances

Les photos de famille en vacances

Les vacances, c’est le moment où l’on souffle, où on lâche le quotidien, le stress, les problèmes pour se concentrer sur l’essentiel.

Les vacances, c’est le moment où l’on se retrouve ensemble, sans planning, ni contraintes, juste le plaisir de partager de bons moments.

Les vacances, c’est quand le temps file sans qu’on s’en rende compte, quand on oublie les heures et les tâches quotidiennes pour vivre ensemble des moments inoubliables.

Les vacances, c’est le moment idéal pour faire un documentaire de famille.

 

reportage de famille en vacances en vendée par Sybil Rondeau
© Sybil Rondeau

Cette famille est venue d’Angleterre pour le dépaysement d’un grand gite dans la campagne Vendéenne. Les parents, les grands parents, les oncles et tantes et tous les cousins… tout le monde est réuni le temps d’une semaine de vacances. C’est le moment idéal pour un documentaire de famille ! Ces souvenirs-là sont rares et tellement précieux. Sans les photos, il sera difficile pour les plus petits de s’en rappeler.


© Ernestine et sa famille

Photographier une famille en vacances, c’est un peu l’occasion idéale : on se retrouve pour passer du temps ensemble, dans un cadre différent de la vie quotidienne, tout le monde est relax et surtout on est moins à cheval sur les horaires. Pendant les vacances, on se permet des entorses au planning et on laisse parfois filer les heures. Cette photo a été prise à la tombée du jour, vers 21h30. Nous avions fait une petite randonnée et au rythme des petits, ça avait duré un peu plus longtemps que prévu. Nous sommes enfin arrivés à la plage de destination à la tombée de la nuit, tout le monde s’est baigné à la lueur de la lune avant de rentrer. Ce soir là, Les enfants se sont couchés un peu tard mais ce moment était tellement beau, que personne n’a songé à l’heure qu’il était.


© Nadine Court

Les photos souvenirs de vacances sont très précieuses et témoignent de moments forts passés en famille dans un contexte qui permet les échanges et de beaux moments de complicité.
Il faut cependant qu’un des membres de la famille se charge de faire les photos sur lesquelles il n’apparaîtra pas (si ça sent le vécu, c’est tout à fait normal ! ;-). Et puis on a généralement plus envie de participer au moment que de rester à l’écart pour faire une photo.
Et si, pour une fois, vous vous offriez un reportage de vacances pour immortaliser un de ces moments hors du temps ?

Premiers pas sur les rochers face à la mer
© Maryline Krynicki

Les vacances sont propices à des nouvelles rencontres, des découvertes de lieux, des retrouvailles avec des amis ou la famille, des visites, des activités que l’on ne fait pas d’habitude. Toutes ces choses sont tellement importantes pour une famille. On se crée de merveilleux souvenirs qui méritent d’être immortalisés. Et quoi de mieux qu’un reportage pour conserver dans nos mémoires tous ces moments vécus ensemble, dans ces endroits où l’on ne reviendra peut-être plus, et, qui ont tellement comptés pendant cette petite parenthèse dans nos vies.

les photos de familles en vacances©Annie Gozard

Les vacances, c’est aussi revenir dans la maison familiale, celle que l’on connaît depuis notre plus jeune âge et celle où l’on passe du temps aujourd’hui avec ses enfants. On s’échappe pour un moment du tourbillon de notre vie professionnelle intense. Et l’on se fabrique une nouvelle collection de souvenirs attachés à ce coin de Bretagne que l’on aime tant.

un après-midi tranquille à la maison documentaire de famille

Un après-midi tranquille à la maison

Il était question de se balader dans le Bois de Vincennes (nous avions même décalé le jour de la séance photo en raison de la météo). Et puis, finalement, on était bien cet après-midi là, tranquilles à la maison. Alors, nous sommes restés. A se faire des papouilles, à se regarder en ouvrant grand les yeux, à pleurer puis à rire. Puis on reprend tout depuis le début et on recommence tellement c’est bon. Bref, on était bien !

child photo competition documentary and street

Child Photo Competition : 5 photos primées !!

Nous sommes très fières d’avoir obtenu 5 récompenses auprès de la Child Photo Competition ! Il s’agit d’un concours photo international. C’est la 4ème année que ce concours de photographies Noir et Blanc est organisé. Et bravo à Estelle Chhor, notre talentueuse amie, qui a également été primée.

Voici nos photos récompensées dans la catégorie « Documentary & Street » :

Annie Gozard :

child photo competition documentary and street child photo competition documentary and street child photo competition documentary and street

Sybil Rondeau :

child photo competition documentary and street

Marine Poron :

child photo competition documentary and street

 

ocumentaire de famille à Nimes - jb1130

un dimanche de juillet à 11h30 – 2

Ce mois-ci c’est deux pour le prix d’un ! Un deuxième #jb1130 dans le mois, juste pour vous.

Ce dimanche à 11h25, le réveil sonne et me réveille … j’ai photographié un mariage en Ardèche hier, ai dormi sur place, me suis levée à 6h du matin pour faire les 3h de route qui me séparent de ma petite famille alors en vacances. En arrivant, je me suis recouchée, épuisée. Autant dire qu’au moment où le réveil sonne, je suis d’une humeur… très moyenne…  et franchement pas alerte! Je fais un tour avec mon appareil photo pour chercher une idée qui ne vient pas puis j’aperçois ma fille dans la piscine et me dis qu’un petit bain ne me ferait pas de mal. Je file chercher mon appareil waterproof et plonge avec ma fille dans l’eau. Tout d’un coup, j’oublie la fatigue et les courbatures, je m’amuse juste avec ma fille et la vie est belle !

 

photo du dimanche par Sybil Rondeau photographe à Nantes
© Sybil Rondeau

Ce matin là, je suis en plein documentaire famille quand arrive l’heure fatidique de la photo du dimanche ! La petite a tout juste un mois et ses parents ont préféré le documentaire famille aux traditionnelles photos prises à la maternité. Pour mon plus grand plaisir !

 


© Nadine Court

Nous sommes rentrés samedi d’une semaine de vacances à la montagne du côté de la Vanoise où nous avons fait des randonnées exceptionnelles que j’aurais préféré vous montrer plutôt que cette photo  😉  Le dimanche était donc jour de lessive. Malheureusement, notre machine est tombée en panne au premier lavage… J’ai pris cette photo après l’heure parce qu’à 11h30, nous étions plutôt en train de chercher comment ouvrir le hublot pour sortir le linge mouillé de la machine. Retour de vacances difficile puisque notre ordinateur portable familial a aussi décidé de rendre l’âme après 8 ans de loyaux services… Il y a des jours comme ça !

dimanche juillet vie de photographe

© Annie Gozard

Je crois que j’ai rarement autant souffert pour faire une photo … C’est l’un de mes rares weekends off de la saison de mariages. Donc l’idée de prendre l’appareil, faire une image, la post-traiter me semble un long calvaire … Je surveille l’heure avec appréhension … Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire à 11h30 qui mériterait une photo ? Je suis chez moi, je post-traite mes images. La misère, quoi ! (d’un point de vue photogénique, bien sûr !!). Je regarde par la fenêtre. Ça me rappelle que je suis censée arroser les plantes en l’absence des voisins …

reveil difficile
© Maryline Krynicki

Après mon 5ème mariage ce mois-ci, je n’ai malheureusement pas résisté à une grasse mat’ ce dimanche. Même le réveil n’a pas eu raison des heures de sommeil que j’avais besoin de rattraper. Du coup, cela donne une image bien vaseuse à 11h30 🙂

 

Sur les réseaux sociaux, nous vous invitons, chaque mois, à faire votre photo du dimanche 11h30. Le principe : faîtes une photo de ce que vous voulez, ce qui vous entoure, ce qui vous inspire… Ensuite, postez-là sur instagram avec #jb1130 avant dimanche à minuit. Tout le monde peut participer, le sujet est libre.

Un grand merci pour vos nombreuses participations. Pour cette édition, voici nos photos préférées :

© Caroline Liabot

{Childhood sweethearts} These 2 have been separated since we left Geneva. But it really filled my heart with joy to see them reunited this weekend. Their laughter, their bond, their relationship still there. 2 sweethearts making the promise to see each other again soon.

© Violaine Rambeau

Aujourd’hui c’est la journée internationale de l’amitié. Alors un petit tour pour voir nos copains les canards s’impose 🙂

© Les Petits Clics d’Aurélie

Un dimanche de juillet, trouver des petites mains pour ramasser le papier peint

© Emilie Valet

Ce dimanche à 11h 30. . . Un peu de soleil, beaucoup de vent… faire tourner le moulin et jouer avec les ombres

Notez les dates des prochains dimanches :

dimanche 27 août / dimanche 24 septembre

reportage de famille en vacances à paris

De passage à Paris – documentaire de famille en vacances

Aujourd’hui, nous retrouvons une petite famille qui vit habituellement à New-York au Etats-Unis. Ils étaient de passage à Paris chez les grands-parents et on en a profité pour faire un reportage de vie de famille parisien. Dur dur le décalage horaire pour les petits, heureusement qu’il y a la glace à la fraise pour retrouver de l’énergie!

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

Johanna King – Photographe documentaire en Irlande

[INTERVIEW DE PHOTOGRAPHES]

Bonjour Johanna !
Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es tu ? Quel est ton parcours ?

Bonjour. Je m’appelle Johanna et je suis une photographe française basée à Dublin en Irlande. J’y vis depuis 10 ans. Mon père m’a toujours photographiée quand j’étais enfant. A ce jour, mon album est l’un de mes biens les plus précieux. J’aime particulièrement les photos de moi avec mes parents et mes grands parents, l’appartement dans lequel j’ai grandi avant de déménager en campagne et les photos de vacances. Quand j’ai eu mon premier appareil photo, j’ai commencé en photographiant mes amis, ma famille et mes chats :). J’ai pensé en faire un métier après le lycée mais il n’y avait qu’une ou deux écoles de photo en France, alors j’ai fais Web Designer plutôt. Ce n’est qu’en 2013, à 30 ans, que j’ai enfin crée mon entreprise en photographie. Même si j’aurais aimé le faire plus tôt, je sais bien qu’il y a un temps pour tout.

Vous pouvez découvrir mon travail sur mon site : SITE
Instagram INSTAGRAM
Facebook FACEBOOK

Hi Johanna !
First of all, can you introduce yourself ? In a few words, tell us who you are and how did you get to where you are today

Hi, my name is Johanna and I am a french photographer based in Dublin, Ireland. I’ve been living here for nearly 10 years. My father always took photographs when I was a child and to this day, my photo albums are one of my most precious belonging. I particularly love the photographs of myself and my parents & grandparents, the apartment I grew up in before moving to the countryside as well as the holiday photos. When I got my first camera I started by photographing my friends, my family and my cats 🙂 I thought of making it a career at the end of high school but I think there were only 1 or 2 photography schools in the whole of France, so I studied to be a web designer instead. It’s only in 2013, at 30 years old that I finally set up my own photography business and although I wish I did it earlier, I know there is a time for everything.

You can find my work here : SITE
Instagram INSTAGRAM
Facebook FACEBOOK

 

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

 

Comment le documentaire de famille est entré dans ta pratique ? Comment le pratiques tu ?

Trouver sa voie et son style et tant que photographe prend beaucoup de temps. J’ai su tout de suite que le studio n’était pas pour moi, j’ai donc commencé en photographiant mes clients chez eux ou en extérieur dans un style lifestyle. Mais je n’étais pas à l’aise avec le côté posé, et je pouvais sentir que mes clients ne l’étaient pas non plus parfois. Mes meilleures photos étaient toujours prises dans les moments d’entre deux quand ils ne faisaient pas attention à moi. J’adorais capter les vrais moments, les expressions, les connexions. A ce stade, j’imagine que j’étais déjà entre le lifestyle et le documentaire mais je ne savais même pas que le documentaire existait.

C’est seulement lorsque je suis tombée sur le site “Fearless and Framed” que j’ai eu une révélation. J’ai découvert un monde nouveaux : j’ai lu, regardé, échangé, appris !

J’ai alors commencé à photographier ma famille dans un style plus documentaire. J’ai regardé la formation de Kristen Lewis sur Creative Live : “photojournalisme à la maison”. J’ai fais de la publicité pour faire quelques essais entièrement documentaire et j’ai adoré (et j’adore toujours). Le retour de mes clients étaient vraiment bon : cela semblait naturel pour eux, is étaient détendus et disaient même que ça ne ressemblait pas à une séance photo.

Je me suis mise à regarder les photos que j’avais prises de la première année de ma fille, et j’ai remarqué que celle qui me touchaient le plus étaient celles qui captaient nos sentiments. j’aimerais tellement retourner photographier ces premières semaines différemment !

How did you come to documentary family photography ? How do you practice this form of photography ?

It takes a while to find your voice and style as a photographer. I knew from the start that studio photography wasn’t for me so I started as a lifestyle photographer and photographed clients in their home or outdoor. I was still not comfortable with posing and I could sense that it felt awkward to some of them. My best photos were always taken during the « in-between » moments when I caught them unaware. I loved to capture the true moments/expressions/connections. I guess at this stage I was already in between lifestyle & documentary, but I didn’t even know that « documentary family photography » was even a thing.

It’s only when I stumbled upon the Fearless & Framed website that I had a revelation. I discovered a whole new world and read, watched, exchanged and learnt.

I started photographing my family in a more documentary way. I watched Kirsten Lewis « Photojournalism in the home » course on Creative Live, I advertised a few model calls for 100% documentary sessions and loved it (and still do). My clients feedback was really good: it felt right to them too. They were relaxed and even said it didn’t feel like a photo session.

I also started looking at the photographs I took of my daughter during her first year and realised that those I connected the most with were the ones capturing the feeling of our lives. I wish I could go back and photograph the first few weeks differently.

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

Est-ce que tu fais également de la photographie lifestyle ?

Plus maintenant. Lorsque les clients le demandent, je fais 15 minutes de photos lifestyle en fin de séance.
Lors des séances d’une heure, nous planifions une activité qui donnera de bonnes images de type documentaire. Je crois que Kristen Lewis les qualifie : “des sessions documentaires dirigées par le photographe”.

Do you also work as a lifestyle photographer ?

Not anymore. If my clients request it, I can do more posed lifestyle photographs for 15 minutes at the end of the session.

For 1h sessions, we might plan an activity that will make for great documentary photos. I think Kirsten Lewis described them as « Photographer directed documentary sessions ».

Est-ce que tes clients voient la différence entre lifestyle et documentaire ? Dois-tu leur expliquer ? Et si oui, comment expliques-tu ?

Ici, à Dublin, les gens ne connaissent pas forcément ces différents style de photographie. Plutôt qu’un style particulier, ils recherchent un photographe de maternité, de nouveaux né ou de famille. Les clients qui sont attirés par mon travail recherchent plutôt des photos naturelles et spontanées. Ils n’aiment pas poser, ils n’aiment pas les photos en studio, et ils veulent quelqu’un qui va se déplacer chez eux ou sur leur lieu de balade préféré.
Même s’ils ont déjà embauché un professionnel par le passé, ils n’ont pas d’attentes particulières. Mais j’explique toujours avant que je guiderai très peu voire pas du tout ! Je me concentre sur le résultat plutôt que sur sur les termes lifestyle ou documentaire. Je leur parle d’images qui vont capter leurs personnalités et leurs vies à un moment donné. Je leur dis que tout ce qu’ils ont à faire c’est d’être eux même et d’agir comme ils le font habituellement.
Au début de la séance, je leur rappelle qu’ils ne doivent pas agir différemment pour moi. Ca prend parfois du temps pour que le enfants les plus âgés arrêtent de poser, mais on y arrive toujours !

Do your clients see the differences between lifestyle and documentary ? Do you have to explain to them ? If so, how do you explain ?

Here, in Dublin, people are not necessarily aware of those different styles of photography. Rather than looking for a particular style, they will look for a newborn/maternity/family photographer. The clients attracted to my style are people looking for « candid/natural » photos. They don’t like posing, they don’t like studio photos and they want someone to come into their homes or follow them to their favourite outdoor location.

Unless they’ve hired a professional photographer for their family before, they don’t have expectations, but I always explain beforehand that there will be very little direction during the session if none at all. I focus on the results rather than words such as « lifestyle » or « documentary ». I talk about images capturing their personality, their lives at this moment in time. I tell them all they have to do is being themselves and interact the way they would usually do.

At the start of the session I remind them that they don’t need to act differently for me. It might take a while for older children to get used to no posing, but we always get there!

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

Quel est le contexte (économique) de la photo de famille dans ton pays/ ta région ?

je pense que le marché est divisé entre les photographes de studio et les photographes lifestyle.A priori, le marché pour le studio est toujours très important pour les nouveaux nés, les enfants et les photos de diplomés. D’ailleurs je pense que pour la plupart des gens (je peux me tromper) c’est exactement ce à quoi ils pensent lorsqu’on parle de photographe professionnel. Cependant, comme la photographie de mariage a beaucoup évolué dans ce pays, les gens commencent à réaliser qu’ils peuvent avoir ce type d’images naturelles pour leurs familles également. Mais ce n’est pas aussi important qu’aux Etats Unis, ou même qu’en France.

In your country, what is the economical context for family photography ?

I think the market is divided between studio family photographers and lifestyle family photographers. It seems like studio photography is still big for newborns, children, communions, and graduations photographs. I think that for most people (I might be wrong!) that’s what they think about when they hear « professional photographer ». But just like wedding photography has evolved a lot in this country, people have started to realise that they can get the same candid style for their families too. It is definitely not as big as in the States or even France.

Est-ce que la photo documentaire de famille est une pratique bien développée dans ton pays ?

Non.

Is documentary family photography well developed in your country?

No.

Comment tes anciens clients ont il reçu cette nouvelle approche (si nouvelle approche) ?

Ils sont un peu curieux au début mais vraiment impressionnés à la fin. Si peu d’efforts et de stress pour de belles images vraies. Je parle peu de côté documentaire, ça se passe simplement comme ça.

If documentary is new for you, how did your clients received it ?

They might be a little curious at first but really amazed at the end of it: so little efforts and stress and beautiful honest photos at the end of the process. I don’t talk so much about the documentary side of things anyway, it just happens that way.

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande


Y a-t-il beaucoup de photographes pratiquant le documentaire de famille autour de toi ? Quels sont tes rapports avec eux ?

Je crois qu’il y a 2 photographes à Dublin qui se revendiquent comme photographe documentaire de famille. Moi inclu. Nous faisons tous les 2 parti du groupe Facebook de Fearless and Framed et nous sommes en contact mais nous ne nous sommes pas encore rencontrés. Ce groupe est une communauté internationale vraiment sympa, je l’apprécie vraiment.

En dehors de la photographie documentaire, j’ai pris contact avec quelques photographes de famille. C’est toujours très sympathique de se rencontrer autour d’un café et de discuter de nos photos, de nos familles, du fait de bosser chez soi etc.


Are there many photographers working as a documentary family photographer ? How do you get along together? Is there like a community or do you each do your own thing?

I think there are two photographers in Dublin that clearly advertise themselves as « documentary family photographers ». Me included. We are both part of the Fearless & Framed Facebook Group and we’ve been in contact but have yet to meet up. This Facebook Group is a great international community. I really like it.

But outside of documentary family photography, I have made contact with a few other family photographers and it’s always very nice to meet for a coffee and chat about photography, our families, working from home etc.

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

Qu’est ce que tu aimes dans la photographie documentaire de famille ?

J’aime que ça ait du sens. Lorsque je vois la réaction de mes clients à la découverte de leurs images (les projections sont parfaites pour ça) je me dis que j’ai pris part à quelque chose qui me dépasse ! Conserver des souvenirs de choses qui n’arrivent qu’une fois dans une vie ou de petits souvenirs du quotidien est vraiment gratifiant.
Je sais que ces images auront de plus en plus de valeur au fils des années.

Au delà des résultats, ce que j’aime au sujet de la photo documentaire c’est l’absence de poses. Je peux être moi même pendant les séances, interagir avec les clients, rires avec les enfants sans me sentir gênée. Je n’ai pas vraiment l’impression de travailler en réalisant un reportage !

What do you like in documentary family photography ?

It’s meaningful. When I see my clients reactions when they see their photographs for the first time (in-person viewings are brilliant for that) I just feel like like I’ve been a part of something « bigger » than me. Preserving once-in-a-lifetime memories or small little things of the everyday is very rewarding.
I know that those photographs will only become more valuable as years go by.

Besides the results, what I love most about documentary photography is the lack of posing. I can be myself during the sessions, interact with my clients, laugh with the children, without feeling awkward. Doing a session certainly doesn’t feel like work !

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

Quelle est ton approche personnelle ? A quoi es-tu sensible ?

Je suis particulièrement attirée par les liens, les sourires et les moments calmes. Je ne peux pas m’empêcher de vouloir photographier la joie et l’amour. Evidemment, la vie n’est pas faite à 100% de moments heureux mais ce sont ceux que je veux conserver pour mes familles. Les moments drôles aussi !
Je veux aussi faire des photos des enfants avec leurs grand-parents. Si ces images sont aussi importantes pour moi, elles le sont forcément pour d’autres.

What is your personal approach? What are you sensitive to ?

I am particularly drawn to connections, smiles and quiet moments. I can’t help but want to capture happiness and love. Obviously, life is not made of 100% of happy moments, but they are the ones I want to preserve for my families. The funny ones too!

I also want to create photographs of grandparents & grandchildren together. If those photographs are that precious to me, they will be for others.

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

As tu déjà rencontré des difficultés lors d’un reportage ou dans l’accueil de tes clients ?

Ce n’est pas vraiment un problème, mais il y a parfois d’autres membres de la famille qui se rajoutent à la séance et qui n’ont pas pris part aux explications du départ. Leurs attentes peuvent être différentes, ou ils peuvent demander des photos posés ou regarder l’appareil. Il est alors important de leur expliquer le plus tôt possible pour éviter les déceptions. Certains enfants ont l’habitude de dire “cheese” devant un appareil photo, cela prendra un peu plus de temps pour eux pour se sentir à l’aise et d’agir naturellement. Ils vous disent de ne pas prendre de photos quand ils vous regardent :).

Did you ever have any issues during a session or with the family who was hosting you ?

Not an issue as such, but sometimes there will be extra family members during the session who have not been a part of the communication process from the start. Their expectations can be very different and they might ask for specific posed photographs or look at the camera. It is important to include them as early as possible and have a casual chat again at the start of the session to avoid disappointments. Some children are used to « say cheese » at the camera, so it might take a little longer for them to relax and interact naturally. They say not to take a photo when they look at you 🙂

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

Y a-t-il un moment que tu préfères lors d’un reportage ? As-tu une anecdote de reportage?

La préparation des repas et les repas sont super quand toute la famille y prend part. Les petits adorent aider à mettre la table et faire les choses tout seuls. J’aime aussi les activités comme les travaux manuels, la fabrication d’un gateau ou le jardinage, qui peuvent être partagés avec un adulte.

Un de mes moments préférés a eu lieu lors d’un reportage il y a peu : une grand-mère et sa petite fille de 4 ans sont montées jouer au coiffeur. Elles ont toujours ce même rituel : la petite fille s’assoie devant la commode, et la grand-mère, qui était réellement coiffeuse, lui demande d’une façon très professionnelle : “qu’aimeriez vous aujourd’hui madame ?” Avant de la coiffer et de lui tresser les cheveux d’une façon élaborée.
C’est difficile à expliquer, mais cela résume parfaitement la raison pour laquelle je fais ce métier. Ce jeux fait parti de leur relation. Même si la petite fille l’adore, elle ne se rend pas compte encore à quel point c’est important pour elle. Lorsque ce sera le cas, elle aura les photographies !
Pendant le même reportage, la petite fille a aussi aidé son grand père a préparer le repas du dimanche, un rituel entre eux. Lorsque nous avions parlé de ces rituels avec sa mère quelques semaines auparavant, j’avais trop hate de faire ce reportage !

Which is your favorite moment in a DITL session ? Any particular story that happened during a session you’d like to share?

Meal preparations and meals are great when the whole family is a part of it. Little ones love helping set the table and do everything themselves. I also like activities such as crafts, baking and gardening, which can be shared with an adult.

One of my favourite moment in a recent session was when both the grandmother and the granddaughter (4-year-old) went upstairs to play « hairdresser ». They always follow the same ritual: the little girl sits in front of the dresser and the grandmother, who used to be a hairdresser, ask her in a professional voice « What would you like today madam? » before brushing and plaiting her hair in an intricate way.

It is hard to explain but to me, it sums up why I do what I do. This game is a part of their relationship. Although she loves it, this little girl doesn’t realise how important it is to her. When she does, she will have the photographs.

During the same session, the very same little girl helped her grandad preparing Sunday dinner, a ritual between them. When we discussed those rituals with her mother a few weeks before, I couldn’t wait to do the session !

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

Qui sont tes influences ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Kristen Lewis, Jenna Christina, Steacey Ilyse… et pleins d’autres photographes du groupe Fearless and Framed. L’inspiration vient de mes clients, et chaque famille est si différente qu’il m’est impossible de me répéter.

Who are your influences ? What is a source of inspiration for you?

Kirsten Lewis, Jenna Christina, Steacey Ilyse… and many other photographers from the Fearless & Framed Facebook group. Inspiration itself comes from my clients and every family is so different it’s impossible to repeat myself.

interview Johanna King photographe documentaire de famille en Irelande

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave