Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Julia Erz – Photographe en Allemagne

[INTERVIEW DE PHOTOGRAPHES]

Bonjour Julia !
Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es tu ? Quel est ton parcours ?

Bonjour, je suis Julia Erz, j’ai 31 ans et je suis la maman de 2 enfants, une fille et un garçon. J’ai un diplôme en psychologie de réadaptation. Et oui, j’ai une maîtrise en science ! C’est très amusant parce que je fais tout autre chose maintenant. Mon fils est né 10 jours après la fin de mes études. Comme toute jeune maman, j’étais très fière de mon fils et j’ai commencé à TOUT photographier. J’ai tout de suite cherché sous quelle forme attrayante présenter mes millions de photos. Le traditionnel album photo est très bien… mais ce n’était pas pour moi. Heureusement, j’ai découvert le scrapbooking, qui était déjà très connu aux Etats-Unis. J’ai donc décidé de faire une version digitale et commencé en 2013 mon premier album 52 semaines. L’album de l’année 2016 sera le 4ème en ligne ! Je suis très fière de moi ! Chaque semaine, j’ai une double page avec des photos documentaires de ma vie de famille avec un texte. Vous voulez voir ? Vous pouvez jeter un oeil ici : http://www.juliaerz.com/new-blog/meine-familienalben-mein-herzensprojekt Mais attention, le texte est disponible uniquement en allemand.
Mon approche pour ces albums est purement documentaire. J’ai eu la chance de trouver Kirsten Lewis sur ma route grâce aux formations de Creative Live. En 2016, j’ai participé à différents groupes de mentoring de Kirsten Lewis. En mars 2016, j’ai spontanément plongé dans le monde de l’entreprenariat !
Je travaille donc à mon compte principalement dans le sud de l’Allemagne où nous habitons près de ce qu’on appelle  » Dreiländereck » – Suisse, France, Allemagne. J’adore voyager ! Peut-être qu’on pourra se rencontrer en France ?

Vous pouvez découvrir mon travail sur mon site : http://www.juliaerz.com
Instagram https://www.instagram.com/JuliaErzPhoto/
Facebook https://www.facebook.com/JuliaErzPhotography/
Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Hi Julia !
First of all, can you introduce yourself ? In a few words, tell us who you are and how did you get to where you are today

Hello, my name is Julia Erz, I am 31 years old. I am mother of two little ones, a girl and a boy. I have a degree in rehabilitionpsychology. Yes, I am a master of science. Thats very funny, because NOW I am doing a completely different thing. After I finished my studies, my son was born 10 days later. As a young normal mother, I was proud of his presence and I began to photograph ALL! At once, I searched a form to get all my million pictures in a nice style. The normal, traditional photoalbum okay… – but not the right for me. Fortunately, I came up with scrapbooking, which is pretty well-known in the USA. I decided for the digital version and started 2013 my first 52 week album. This year 2016, I am gonna finish my 4th album in a row! I am soooo proud! Each week, there is a double page with documentary pictures of my family life and text. Who is interested? You can take a look here (http://www.juliaerz.com/new-blog/meine-familienalben-mein-herzensprojekt) , but note it is only available in German.
The approach of this albums is purely documentary. In my process, fortunately I found the Creative live course of Kirsten Lewis. 2016, I participated in different groupmentorings of Kirsten Lewis. In March 2016 I took the plunge in the self-employment spontaneously!
I am doing my freelance work mainly in the south of Germany, we live near the so called „Dreiländereck“ – Switzerland, France, Germany. I love to travel! Maybe we could meet in France?

You can find me here: http://www.juliaerz.com
Instagram https://www.instagram.com/JuliaErzPhoto/
Facebook https://www.facebook.com/JuliaErzPhotography/

Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Est-ce que tu fais également de la photographie lifestyle ?

Non, je n’en ai jamais fait.

Do you also work as a lifestyle photographer ?

No, never ever.

Est-ce que tes clients voient la différence entre lifestyle et documentaire ? Dois-tu leur expliquer ? Et si oui, comment expliques-tu ?

Dès le début, je me suis spécialisée dans le style documentaire. Il est donc facile pour mes clients de voir comment je travaille, même s’il faut du temps pour se construire une clientèle. Mais oui, je dois leur expliquer ! Comment ? « Je vous accompagne avec votre jolie famille avec mon appareil photo. Ça ne fait pas mal. Vous pouvez agir tout à fait normalement. Mais attention, je ne suis pas une mouche posée sur un mur ! » Souvent, ce discours leur paraît étrange mais au bout d’un moment (une heure), ils oublient l’objectif.

Do your clients see the differences between lifestyle and documentary ? Do you have to explain to them ? If so, how do you explain ?

From the beginning of my work, I am completely specialized in the documentary style! It is easy for my clients to see how I am working, but on the other hand it takes time to build a client base. 

Yes, I have to explain to them! How? I accompany you and your nice family with my camera. It doesn’t hurt. You can be as you normally are! But note: I am not the fly on the wall! Often, this sounds strange to them, but in a while (one hour) they forget this « camera thing ».

 

Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Quel est le contexte (économique) de la photo de famille dans ton pays/ ta région ?

En Allemagne, c’est la photo de mariage qui est la plus répandue, les gens sont prêts à dépenser leur argent parce que c’est leur JOUR. Je pense que la photo de famille EST un article de luxe comme les vacances, aller chez le coiffeur ou au cinéma… Les familles ont le choix de dépenser ou non leur agent pour la valeur de ce style de photographie.

In your country, what is the economical context for family photography ?

In Germany, wedding photography is the most common thing, the people are willing to spend their money, because it is their „DAY“. In my opinion, family photography IS a luxury item, like holiday, going to the hairdresser, going to the cinema…. The families can decide, if they are willing to spend their money for the worth of this style of photography or not!

Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Est-ce que la photo documentaire de famille est une pratique bien développée dans ton pays ?

Non, absolument pas ! C’est en fait une toute petite niche. Il n’y a que quelques photographes à pratiquer ce type de photographie. Le principal problème est la catégorie lifestyle et documentaire. Comme c’est très nouveau, il est difficile de dire où est la frontière entre ces 2 approches.

Is documentary family photography well developed in your country?

No, absolutely not! Actually, it is a little niche. There are only a few photographers, who are doing this type of photography. The main problem is the category lifestyle and documentary. Because it is very new, it is hard to say where the border between this two approaches is.

Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Qu’est ce que tu aimes dans la photographie documentaire de famille ?

Je me décris comme une personne très authentique et toute en émotion. Ce type de photographie me donne la possibilité de montrer cette authenticité dans mes images – la vie comme
elle est – drôle, crue, désordonnée, parfois triste et difficile, souvent agréable !

What do you like in documentary family photography ?

I am describing me as a person, which is very authentic and emotional. This type of photography gives me the possibility to show this authenticity in my pictures – the life as
it is – funny, raw, messy, sometimes sad and heavy, often good!

Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Quelle est ton approche personnelle ? A quoi es-tu sensible ?

J’aime les moments qui sont plein d’action. Ainsi, les images montrent des mondes différents, des gens différents, qui font des choses différentes.
J’aime bien photographier avec une «bonne» lumière – toujours à la recherche des moments se déroulant dans une jolie lumière.

What is your personal approach? What are you sensitive to ?

I like the moments, which are full of action. Also, the pictures, they show different worlds, different people, who are doing different things.
I like shooting in „good“ light – always searching moments in good light.

Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Comment tes anciens clients ont-il reçu cette nouvelle approche (si nouvelle approche) ?

Mes clients me trouvent par le biais des réseaux sociaux (Facebook, Instagram) et des moteurs de recherche. Je dis à tout le monde qui je suis et quelle est ma passion, ma vie !! Mes amis et ma propre famille font aussi ma promotion. La plupart de mes commandes viennent de mes contacts personnels.

If documentary is new for you, how did your clients received it ?

My clients find me on social media (Facebook, Instagram) and search engines. I tell everyone, who I am and what is my passion, my life!! My friends and my own family are a good promoter. Most of my orders, I get from personal contacts.

As tu déjà rencontré des difficultés lors d’un reportage ou dans l’accueil de tes clients ?

Ha ha, non, heureusement pas ! Certains enfants sont très timides au tout début. Mais au bout d’un moment, ils réalisent que je ne suis pas une photographe classique, qu’ils n’ont pas à sourire à la caméra ! Et ils me font de plus en plus confiance. Au final, les enfants, et leurs parents aussi, sont tristes lorsque le reportage est terminé.

Did you ever have any issues during a session or with the family who was hosting you ?

Haha, no, luckily not! Some childs are very shy in the beginning. Then, they realize, I am not the „typical“ photographer, they don’t have to laugh! They trust me more and more. At the end, the kids and also the parents are often sad, that the documentary session is finished.

Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

Y a-t-il un moment que tu préfères lors d’un reportage ?

J’ADORE quand les enfants sont des enfants ! Quand ils sont fatigués, dans l’après-midi, les enfants ont leurs crises et scènes de colère. Ces moments que tous les parents ont connus…

Which is your favorite moment in a DITL session ?

I LOVE it, when Kids are being kids. When they are tired, in the afternoon, the kids have their meltdowns and tantrums. This are scenes, known by all parents…

Qui sont tes influences ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Kirsten Lewis m’a définitivement influencée. Pas tant par son style que par sa gestion du cadrage, de la lumière, de la composition et de l’instant.
Mes enfants sont ma plus grande source d’inspiration. L’observation de leur comportement et de leur contact avec les autres enfants me fascinent. Il y a des moments incroyables ! Et des moments forts, des moments tranquilles !
De temps en temps, changer de lieu me permet de laisser libre cours à ma créativité et donne un autre sens à mon style.

Who are your influences ? What is a source of inspiration for you?

Definitely, Kirsten Lewis influenced me. Not that much with her style, more with the handling in matters of the setting, the light, the composition, the moment…
My kids are my biggest source of inspiration. The observation of their behaviour and the contact with other children fascinates me. There are awesome moments! Loud and quiet moments!
Once in a while, a change of the location helps me to let my creativity flow and give a new meaning to my style.

Interview de Julia Erz, photographe documentaire en Allemagne

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *