Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

Minna Ridderstolpe – Photographe documentaire en Suède

[INTERVIEW DE PHOTOGRAPHES]

Bonjour Minna !
Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es tu ? Quel est ton parcours ?

Je vis à Stockholm en Suède avec mon compagnon et nos 2 enfants de 5 et 9 ans.
Au début des années 90, j’ai découvert Sally Mann et quand j’ai vu son travail, j’ai su que je voulais être photographe. J’étais une jeune adolescente et c’était alors toujours l’argentique donc je développais moi-même mes négatifs.

Plus tard, j’ai fait une école de photographie mais quand j’ai quitté, j’avais décidé qu’une carrière de photographe n’était pas pour moi. Comme je le disais, les temps étaient différents – il n’y avait pas internet et c’était donc plus difficile de faire connaître son travail et je ne voyais pas de possibilité pour une future entreprise.

Mais je n’ai jamais posé mon appareil, j’ai continué à photographier ma vie partout où je suis allée. En 2009, j’ai commencé à travailler dans un magazine en tant que maquettiste et j’ai fait quelques travaux de photos pour le magazine ce qui m’a amenée à photographier de plus en plus.

Vous pouvez découvrir mon travail sur mon site : www.minnaridderstolpe.se/
Instagram www.instagram.com/minnaridderstolpe.se/
Facebook www.facebook.com/minnaridderstolpe.se

Hi Minna !
First of all, can you introduce yourself ? In a few words, tell us who you are and how did you get to where you are today

I live in Stockholm, Sweden with my partner and our two kids, nine and five years old.

In the early ninties I discovered Sally Mann and when I saw her work I knew I wanted to be a photographer. I was a young young teenager then and the medium was of course film and I developed everything myself.

Later on I went to photography school but when I left I had decided that a career within photography was not for me.
Like I said, the times were different – there was no internet, so it was harder to get your work out there and I just did not see a future in the business.

But I never put the camera down, I continued shooting my life everywhere I went. In 2009 I started working in a magazine as a layout artist and I did some photojobs for the magazine and that led to that I started to shoot more and more again.

You can find my work here: www.minnaridderstolpe.se/
Instagram www.instagram.com/minnaridderstolpe.se/
Facebook www.facebook.com/minnaridderstolpe.se

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

Comment le documentaire de famille est entré dans ta pratique ? Comment le pratiques tu ?

En 2014, j’ai vu la première formation Creative Live de Kirsten Lewis et j’ai alors su qu’il fallait mettre de côté tout ce que je faisais d’autre en photographie. J’avais déjà cette approche pour mes photos de famille mais je n’avais jamais pensé que quelqu’un d’autre pourrait en vouloir. En ce temps là, je faisais des séances portraits, des séances de famille posées et des mariages.

Quelques semaines après avoir vu cette formation, j’ai décidé de chercher des familles que je ne connaissais pas pour organisé des reportages sur des journées complètes avec eux. Ma première saison, j’ai fait 6 journées complètes.

A ce jour, j’ai fait 2 sessions de mentoring avec Kirsten (Advanced family photojournalism et Portfolio and perspective) et je vais aller à sa retraite en Allemagne en mars. Maintenant, je photographie régulièrement des documentaire famille.

How did you come to documentary family photography ? How do you practice this form of photography ?

2014 I saw Kirsten Lewis first class on Creative Live and I just knew that I had to put all my other photography aside. This kind of approach to family photography I had in my personal work but I never thought that somebody else would want it. At that time I was shooting portraits, arranged family sessions and weddings.

A few weeks after I saw the class I decided to reach out and try to get some families I never met before and arrange full day in the life sessions with them. My first season I did six full sessions.
Now I have been in two of Kirstens mentoring groups (Advanced family photojournalism and Portfolio and perspective) and I will join her retreat/workshop in Germany in marsh. Now I regularly shoot documentary family session.

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

Est-ce que tu fais également de la photographie lifestyle ?

Non, je n’en fais pas

Do you also work as a lifestyle photographer ?

No I don’t.

Est-ce que tes clients voient la différence entre lifestyle et documentaire ? Dois-tu leur expliquer ? Et si oui, comment expliques-tu ?

Je ne propose pas de séance lifestyle mais en général, je ne pense pas que les gens voient la différence. Pourtant, la différence est très importante.

Je dis que la photographie lifestyle célèbre la beauté de la vie alors que la photographie documentaire célèbre la vraie vie. En tant que photographe documentaire, je ne suis pas là pour faire des photos flatteuses de vous, je suis là pour fabriquer des souvenirs de tous vos petits moments de la vie de tous les jours, que ce soit les beaux moments, les moments amusants, les moments de chaos et ceux qui ne sont pas beaux.

Do your clients see the differences between lifestyle and documentary ? Do you have to explain to them ? If so, how do you explain ?

I don’t offer lifestyle sessions but in general I don’t think that people see the difference. But the difference is huge.

I say that lifestyle photography celebrates the beauty of life, and documentary photography celebrates the real life.
As a documentary photographer I am not there to make flattering photos of you, I am there to make memories out of small moments in your everyday life and both the beautiful ones, the funny ones, the messy ones and the ugly ones.

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

Quel est le contexte (économique) de la photo de famille dans ton pays/ ta région ?

Il n’y a pas une forte tradition d’avoir son portrait de famille par ici mais je pense que cela va devenir de plus en plus courant. Il y a beaucoup de photographes de familles, certains très bon marché, d’autres très chers. Donc il est possible d’en vivre mais je pense que beaucoup font également des mariages et des portraits.

In your country, what is the economical context for family photography ?

It is not a very strong tradition to have your familyportait taken here, but I think that it becomes more common. There is a lot of familyphotographers around, some are very cheap and some are very expensive… So it is possible for a photographer make a living out of it, but I guess most of the family photographers also does weddings and portraits.

Est-ce que la photo documentaire de famille est une pratique bien développée dans ton pays ?

Non, c’est très rare. Je prêche pour cela dans ma communauté depuis le printemps 2015. Maintenant je vois que la photographie lifestyle prend de l’ampleur ; de plus en plus de photographes proposent des séances à domicile qu’ils appellent des « sessions lifestyle ». Donc, je suppose que ce n’est pas du documentaire, qu’ils dirigent et photographient aux heures où la lumière est la plus flatteuse.

Is documentary family photography well developed in your country?

No, it is very unheard of. I been preaching it in my community since the spring of 2015. Now I see that lifestylephotography is growing, more photographers offers « in home sessions », but they call it « lifestyle sessions ». So I guess that they are doing it the « lifestyle » way and not the documentary way. Which means, they arrange situations and shoot during the hours of day when light is flattering.

Comment tes anciens clients ont il reçu cette nouvelle approche (si nouvelle approche) ?

Mes clients savent ce qu’ils achètent quand ils me réservent donc ils le reçoivent bien. Sur mon site internet, j’explique bien ce qu’est une session documentaire, pourquoi ils doivent en faire et à quelles photos ils doivent s’attendre.

If documentary is new for you, how did your clients received it ?

I think that all my clients knew what they were buying when they were hiring me so all of them has been receiving it well. On my website I am very clear with what a documentary session is, why you should do it and what kinds of photos they can expect from it.

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède


Y a-t-il beaucoup de photographes pratiquant le documentaire de famille autour de toi ? Quels sont tes rapports avec eux ?

Je connais seulement deux autres photographes qui font du pur documentaire de famille (Caroline Holt et Anna Synnerö) mais, et je ne veux froisser personne, il y en a sûrement beaucoup d’autres. Je suis en contact avec Caroline et Anna sur Facebook et nous faisons partie de plusieurs groupes sur facebook sur ce sujet.


Are there many photographers working as a documentary family photographer ? How do you get along together? Is there like a community or do you each do your own thing?

I just know about two others that are offering pure documentarysessions right now (Caroline Holt and Anna Synnerö) but hey – I really don’t want to step on anybodies toes – it might be more that I don’t know of. Me, Caroline and Anna have connection via Facebook. And all of us hang out in other Facebook communities about this topic.

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

Qu’est ce que tu aimes dans la photographie documentaire de famille ?

J’aime le sentiment de liberté et le fait qu’il y ait de l’inattendu : je ne sais jamais ce qu’il va se passer et avec quelles images je vais revenir.

J’adore le fait qu’il n’y ait pas de photos attendues, contrairement aux mariages ou aux portraits. J’aime l’opportunité de pouvoir montrer à quelle point la vie de famille est complexe : vivre avec des enfants c’est à la fois amusant et épuisant.

Et j’aime le fait de ne pas avoir besoin de dire aux gens ce qu’ils doivent faire, cela me libère complètement.

What do you like in documentary family photography ?

I like the freedom and that it is so unexpected, I just never know what will happen and I never know what kind of photos I will get.

I love that there are no MUST-TAKE-PHOTOS, like if you compare it to a wedding or a portrait session. I like that it gives opportunities to show how complex family life is and how funny it is to live with children but how exhausting it is.

And I really like that I don’t have to tell people what to do, that is so liberating to me.

 

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

Quelle est ton approche personnelle ?A quoi es-tu sensible ?

Je suis attirée par les moments drôles, pleins d’action et les situations de chaos. Mais je couvre toutes sortes de moments, aussi les moments tendres et calmes. Car c’est ainsi qu’est la vie avec des enfants : tumultueuse et désordonnée mais aussi douce et calme.
Mais mon déclencheur est tout excité dès qu’il y a de l’action.

What is your personal approach? What are you sensitive to ?

I really drawn like funny, action filled and messy moments. But during a shoot I cover all kinds of moments, the tender ones and the quite ones, because that is how life with kids are, sometimes it is wild and messy sometimes it is slow and cosy.
But my shutter really fires of when there is action going on.

As tu déjà rencontré des difficultés lors d’un reportage ou dans l’accueil de tes clients ?

Non, jamais. Je suis vraiment reconnaissante que mes clients m’accueillent les bras ouverts. Et je pense que c’est parce que je suis très claire dans ma communication en amont.

Did you ever have any issues during a session or with the family who was hosting you ?

No never. I am so grateful that all my families has welcomed me with open arms, and I think that it because I have been clear in my communication beforehand.

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

Y a-t-il un moment que tu préfères lors d’un reportage ? As-tu une anecdote de reportage?

Je dirais que ce que je préfère ce sont les journées complètes de reportage. Je fais aussi des sessions de trois heures mais j’adore les sessions entières, depuis tôt le matin jusque tard le soir. C’est tellement particulier de suivre une famille sur une journée complète.

J’ai fait une session avec une famille qui avait une fille de deux ans et elle a fait une vraie crise de colère. Elle était censée faire la sieste pendant la journée, mais le programme ne s’est pas déroulé comme prévu, et ils ont dû la réveiller au milieu de sa sieste. Elle était furieuse et elle se battait vraiment contre ses parents quand il s’agissait de mettre une nouvelle couche et une nouvelle robe. J’ai tout photographié. Et à la fin de la journée, quand j’étais prête à partir, je me suis assise avec les parents pour parler de la journée. Et ils ont souligné à quel point ils étaient heureux que leur fille ait eu une crise pour que je puisse en faire des images ! Parce que ce n’est pas quelque chose que vous faites en tant que parents.

Which is your favorite moment in a DITL session ? Any particular story that happened during a session you’d like to share?

I would say that my favorite is doing just full day in a life sessions. I also do three hour sessions but I really love the full day sessions, early morning to late night. It is so special to follow a family trough a whole day.

I did a a session with a family that had a two year old daughter and she really had a tantrum. She was supposed to nap during the day, but the schedule did not go as planned so they had to wake her up in the middle of her nap. She was furious and she was really fighting against her parents when it came to putting a new diaper on and a new dress. I was shooting trough the whole thing. And at the end of the day, when I was supposed to leave I sat down with the parents, just talking about the day, and they just emphasized how happy they were about that she had a breakdown so that I could take photos of it! Because that is not a thing that you do as a parent.

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

Qui sont tes influences ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Je consomme beaucoup de photographie via les réseaux sociaux (principalement Instagram) et je suis beaucoup de photographes qui pratiquent le documentaire de famille.
Ma préférée est Sally Mann et son projet « Immediate family ».
D’autres grands photographes qui ne sont pas dans mon domaine mais qui m’inspirent toujours sont Jens Olov Lasthein et Anna Pumer. A découvrir !

Who are your influences ? What is a source of inspiration for you?

I consume a lot photography via social media (mostly instagram) and I follow a lot of documentary family photographers that inspire me.

But my all time favorite is Sally Mann and her « Immediate family ».

Other great photographers that are not in my field but still inspire me are Jens Olov Lasthein and Anna Pumer. Check them out!

 

Minna Riderstolpe - photographe documentaire de famille en Suède

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *