photographe famille annie gozard

Le droit de publication

Le droit à l’image est une question délicate, souvent sujette à polémique concernant les publications web. Lorsque l’on réalise un reportage de famille, on entre chez les gens, dans leur univers et on les photographie tels qu’ils sont. Les photos que nous réalisons montrent des instants très intimes de leur vie de famille, des moments que personne ne voit d’habitude. C’est une des raisons pour laquelle certaines familles ne souhaitent pas que leur reportage soit diffusé. Elles préfèrent garder ces souvenirs-là pour elles. C’est tout à fait légitime de refuser une publication de leurs photos par pudeur ou envie de garder pour soi ces journées singulières passées en famille.

droit de publication
© Maryline Krynicki

Mais, alors, en tant que photographe du quotidien, comment faire découvrir son travail si les familles nous refusent la publication. Tout d’abord, il faut instaurer une relation de confiance. Les familles vont partager avec nous des moments qu’elles n’ont, peut-être, jamais partagé avec personne, même des proches. Nous ne sommes pas des paparazzi, loin de là. Aucune de nos photographies réalisées dans le cadre d’un documentaire famille n’est diffusée sans l’accord préalable de nos clients. Nous pouvons effectuer une sélection d’images, au sein du reportage, pour faire connaître notre travail et satisfaire les deux parties. Parfois, les familles reviennent sur leur décision de non publication en voyant quelles images nous souhaitons partager.

Il y a aussi la question des supports sur lesquels nous publions nos photographies. Des familles peuvent refuser la diffusion sur les réseaux sociaux, mais, accepter complètement que nous publions sur nos sites Web, par exemple. Contractuellement, nous pouvons rester très souples et proposer d’autres possibilités à la non publication stricte. Peut-être que nos clients accepteront, sans souci, l’utilisation de leurs photos pour un livre ou une exposition, même s’ils refusent la publication sur Internet. Tout cela est une histoire de dialogue, de respect et de confiance entre les familles et nous.

photo de famille à Angers par Sybil Rondeau
© Sybil Rondeau

Il faut aussi préciser que nous n’identifions pas les familles et nous ne donnons que très peu d’informations les concernant. Notre but est de faire en sorte que chaque photo publiée renvoie vers notre nom de photographe et non celui de la famille.

Et vous, quel est votre avis sur la question ? Dîtes-nous ce que vous en pensez en commentaire.

Ernestine et sa famille reportage documentaire de famille a Paris

©Ernestineetsafamille

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *