Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

Jenna Christina – Photographe documentaire en Californie

[INTERVIEW DE PHOTOGRAPHES]

Bonjour Jenna !
Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es tu ? Quel est ton parcours ?

Je suis Jenna, photographe basée à San Jose en Californie mais née en Finlande. Le matin – et le soir – vous pouvez me trouver au parc pour chiens en train de distribuer des friandises à mon berger Australien. Autrement, je suis chez moi à travailler dans une confortable tenue d’intérieur avec une chienne ronflant à mes pieds, à moins qu’elle ne soit en train de dormir sur une pile de linge. Mon mari travaille dans le domaine de l’informatique et c’est pour ça que nous avons atterri dans la région de la baie de San Francisco. C’est ce qui m’a menée à changer de carrière; en Finlande, j’étais psychologue et c’était quelque chose que je ne voulais plus faire. Plus jamais.
Vous pouvez découvrir mon travail sur mon site : jennachristinaphoto.com
Instagram @jennachristinaphoto
Facebook facebook.com/jennachristinaphotoK

Hi Jenna !
First of all, can you introduce yourself ? In a few words, tell us who you are and how did you get to where you are today

I’m Jenna – a photographer based in San Jose, California, but born in Finland. Most mornings – and evenings – you can find me at the dog park functioning as an Australian shepherd treat-dispenser. In between dog duties I work from home in a comfy outfit with a snoring dog at my feet, unless she’s sleeping in the laundry pile. My husband works in IT, which is how we ended up in the Bay Area. This lead to figuring out a new career for me; I worked as a psychologist back in Finland but that was something I did not want to go back to. Ever.
You can find my work here: www.jennachristinaphoto.com
Instagram @jennachristinaphoto
Facebook www.facebook.com/jennachristinaphoto

I’m launching a workbook for parents who find real life more interesting. Find more information here : www.jennachristinaphoto/unposed-baby-photography

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

Comment le documentaire de famille est entré dans ta pratique ? Comment le pratiques tu ?

Je réalisais des séances lifestyle et j’ai réalisé que les photos que j’aimais le plus étaient celles qui se passaient entre 2 moments, quand les enfants étaient des enfants ou quand je voyais les connexions entre les membres de la famille. C’est devenu une évidence quand le bébé de mon amie s’est endormi sur elle et que j’ai simplement voulu faire quelques photos rapides pour elle. C’est là que j’ai réalisé que ce qui nous paraît d’abord insignifiant est en fait ce qui est le plus important à capturer pour une famille. La vraie vie c’est quand tous ces moments de connexion se produisent – pas quand on fait la pose devant un objectif – et je devais trouver comment photographier plus de ce types de moments.
Les vrais Day in the Life sont encore difficiles à vendre par ici; je fais surtout des reportages de 2 à 4 heures.

How did you come to documentary family photography ? How do you practice this form of photography ?

I was doing lifestyle sessions, and realized that the pictures I liked the most were the in between moments where kids were just being kids, or when I saw connections between family members. My clear turning point was when my friend’s baby fell asleep on her, and I just wanted to take a few quick snapshots for her. That’s when I realized that those seemingly little things were the most important things I could ever capture for a family. Real life is when most of these connections happen – not when everyone’s putting up a front for the camera – so I had to figure out how to shoot more of those types of moments.

A full Day In The Life is a hard sell over here still; I do mostly 2-4 hour sessions.

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

Est-ce que tu fais également de la photographie lifestyle ?

J’ai encore d’anciens clients à qui je ne peux pas dire non mais pour toutes les autres demandes, je redirige les gens vers les photographes lifestyle que je connais dans ma région.

Do you also work as a lifestyle photographer ?

I have a couple repeat clients that I just can’t say no to – everyone else I try to direct to a lifestyle photographer I know in my area.

Est-ce que tes clients voient la différence entre lifestyle et documentaire ? Dois-tu leur expliquer ? Et si oui, comment expliques-tu ?

J’ai publié plusieurs articles à but pédagogique sur mon site internet, en essayant de répondre aux questions. J’explique aux prospects que je photographie tout ce qui se passe pendant le temps où nous sommes ensemble, je leur dis de porter ce qu’ils ont l’habitude de porter et je leur demande de ne pas forcer les enfants à être sages pendant la séance, etc. Et j’arrive à un point où j’intéresse les familles qui ont le même sens de l’humour que moi au sujet des enfants, et qui n’aiment pas poser devant l’appareil photo.

Do your clients see the differences between lifestyle and documentary ? Do you have to explain to them ? If so, how do you explain ?

I have a lot of educational posts on my website, to try and answer some of those questions. I tell any inquirers that I shoot whatever happens naturally during our time together, I tell them that they should wear what they wear on a regular basis, I ask them not to bribe their kids to “behave” for the session etc. I’m finally getting to a point where families who have the same sense of humor about kids as I do, and who don’t like posing for cameras, stick around after my initial information, while the others run for the hills. And I’m ok with that.

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

Quel est le contexte (économique) de la photo de famille dans ton pays/ ta région ?

Il y a des tonnes et encore des tonnes de photographes de famille en Californie. Cependant, plusieurs d’entre eux ne facturent pas assez chers leurs prestations et finissent par mettre un terme à leurs entreprises avant d’avoir trouvé un bon rythme de croisière. J’ai l’intention de ne pas tomber dans ce piège.

In your country, what is the economical context for family photography ?

There’s tons and tons and more tons of family photographers in California. However, a lot of them undercharge for their work and end up giving up on their business before they get it running properly; I intend to get to the other end of that spectrum.

Est-ce que la photo documentaire de famille est une pratique bien développée dans ton pays ?

C’est en croissance mais plutôt sur la côte Est. Les gens ne voient pas toujours l’intérêt de documenter le côté « ennuyeux » de leur quotidien.

Is documentary family photography well developed in your country?

It is growing, but feels more common towards the east coast. People don’t always see why you’d want to just have your regular “boring” stuff documented.

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie


Y a-t-il beaucoup de photographes pratiquant le documentaire de famille autour de toi ? Quels sont tes rapports avec eux ?

J’en connais 2 autres dans ma région, la photographie documentaire ne semble donc pas encore très commune. Il y en a un que je vois assez régulièrement. Il y a cependant une assez grande communauté de photographes d’accouchement (j’en fais également) et j’espère que les gens qui sont ouverts à la photographie de naissance seront plus enclins à vouloir le même genre d’images naturelles de leurs vies.


Are there many photographers working as a documentary family photographer ? How do you get along together? Is there like a community or do you each do your own thing?

In my area I’ve gotten to know two others – so documentary photography doesn’t seem very common yet. I meet one of the photographers on a regular basis. There’s a bigger community of birth photographers though (I also do some birth photography), and I hope that the people who are open to birth photography are more likely to appreciate the same natural images of their life.

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

Qu’est ce que tu aimes dans la photographie documentaire de famille ?

J’aime comment je peux raconter des histoires familiales d’une manière honnête, empathique et curieuse – et même si chaque famille est unique, nous pouvons tous nous intéresser aux choses quotidiennes de l’enfance et de la parentalité.

What do you like in documentary family photography ?

I like how I can tell family stories in an honest, empathetic and curious way – and even though every family is unique, we can all relate to the everyday things of childhood and parenthood.

 

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

Quelle est ton approche personnelle ?A quoi es-tu sensible ?

Les photos qui m’attirent le plus sont celles de personnes qui se touchent. La douceur d’une main caressant les cheveux d’un nouveau-né, ou un bras protecteur tendu vers un enfant en bas âge. Adolescente, je n’étais pas une personne tactile mais en vieillissant, je réalise à quel point le contact physique est important. C’est rassurant, encourageant, un signe d’entente et d’amour.
J’aime aussi photographier les connexions subtiles entre les gens, que ce soit un échange de regards complices ou un enfant qui copie l’attitude de ses parents.
Les difficultés et les joies de la parentalité m’intéressent beaucoup – je suis plutôt nerveuse à l’idée d’avoir des enfants un jour et de voir comment les autres gèrent leur parentalité avec humour me rassure.
Et finalement, les enfants font des trucs bizarres TOUT LE TEMPS. J’aime documenter ça pour mes familles, parce que je sais que les parents qui m’engagent aiment leurs enfants comme ils sont.

What is your personal approach? What are you sensitive to ?

The photos I’m most drawn to are people touching each other. A gentle hand stroking a newborn’s hair, or a protective arm reaching out towards a toddler. I didn’t used to be a touchy-feely person as a teenager, but as I’ve gotten older I see how much we all really need physical contact. It can be reassuring, supportive, a sign of agreement or love.
Another things that get my shutter going are more subtle kinds of connections between people, whether it’s a shared look or a kid copying their parent’s behavior.
Struggles and joys of parenthood are very interesting to me – I’m quite nervous when I think about having kids someday, but seeing how others tackle parenthood with humor gives me relief.
Lastly, kids do weird stuff ALL THE TIME. I like to document that for my families, because I know parents that hire me love their kiddos just as they are.

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

Y a-t-il un moment que tu préfères lors d’un reportage ? As-tu une anecdote de reportage?

Je travaille parfois avec des familles dont les enfants sont très craintifs face aux inconnus, aux situations nouvelles comme, par exemple, les séances photos en studio. C’est donc très valorisant quand les parents me disent qu’ils ont apprécié 1000 fois plus leur expérience de photos documentaire de famille. Mon cœur sourit alors pour les enfants.

Which is your favorite moment in a DITL session ? Any particular story that happened during a session you’d like to share?

I sometimes work with families where the kids are very sensitive to strangers or new situations, for example studio photographers, and it’s the most rewarding thing when the parents express that their photo session experience was a thousand times better during their documentary family session. It makes my heart smile for the kids.

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

Qui sont tes influences ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

J’aimais déjà la photo de rue et les images photojournalistiques avant même d’imaginer que je serais photographe professionnelle. Alors que j’essayais de voir comment appliquer ce style à la photo de famille, j’ai lancé une recherche sur Google avec « photographie de famille photojournalistique « , j’ai trouvé le premier Creative Live de Kirsten Lewis et j’ai immédiatement adhéré. Son groupe de mentorat en ligne l’été dernier a été incroyable et m’a aidée à voir au delà de l’évidence. Je suis très sensible à son histoire, peut-être parce qu’elle est un peu similaire à la mienne; probablement parce que nous sommes toutes deux issues de familles du nord de l’Europe.
Pour l’inspiration, Michelle Gardella est une incroyable combinaison d’énergie et d’étincelles. Ses mots et son travail m’inspire pour être plus créative, même si nos styles photographiques sont très différents.

Who are your influences ? What is a source of inspiration for you?

I loved looking at street photography and photojournalistic images long before I thought I would start a photography business. I was trying to figure out how to infuse those documentary elements into family photography, and while googling something like “photojournalistic family photography” I found Kirsten Lewis’ first CreativeLive class – and everything just clicked. Her online group mentoring this past summer was amazing and helped me see beyond the just obvious. I resonate with part of her background because it is a bit similar to mine; it might be because we both come from northern European families.

As far as inspiration goes, Michelle Gardella is an amazing combination of fire and fairy sparkle. Her words and work inspire me in my creativeness, even though our photographic styles are very different.

Interview de photographe - Jenna Christina - photographe documentaire en Californie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *